1 mars 2024

Alcool : les Français ne protègent pas les mineurs durant les fêtes

Or, faut-il le rappeler ? L’alcool est interdit aux mineurs qui ne peuvent pas en acheter et encore moins en boire. Du moins, en théorie, car en pratique c’est loin d’être le cas malgré les risques pour la santé.

Les parents autorisent leurs enfants à boire pendant les fêtes

Alors que l’alcool présente de graves dangers pour la santé, en particulier des plus jeunes, les parents français semblent s’en moquer. La moitié d'entre eux (47%) ne considère pas grave qu'un mineur goûte de l'alcool pendant les fêtes, et 44% pensent que boire devant des mineurs n'influence pas leur consommation future. Deux Français sur trois (66%) pensent même que boire de l'alcool avant 17 ans est acceptable.

« La consommation d'alcool par des mineurs est trop souvent banalisée », s’alarme la Ligue contre le cancer à la suite des résultats du sondage. Les données attestent « d’une large méconnaissance des dangers de l’alcool, et tout particulièrement du risque de développer une addiction qui peut résulter de la consommation précoce d’alcool ».

Faire goûter l’alcool aux jeunes : une pratique trop courante

L'étude révèle également que 35% des Français et 38% des parents ne croient pas que boire de l'alcool avant la majorité influence la consommation d'alcool à l'âge adulte. Et les jeunes ne sont pas en reste : 44% des 25-34 ans, donc de potentiels parents, pensent la même chose.

Pire : selon le sondage, près d'un tiers des Français (32%) pensent que les fêtes de fin d'année sont le moment idéal pour faire goûter de l'alcool aux enfants pour la première fois. L'âge moyen jugé acceptable varie selon le type de boisson : 15 ans pour le cidre, 16 ans pour le champagne, la bière et le vin, et 17 ans pour les alcools forts.

L'alcool est le deuxième facteur de risque évitable de cancers en France, responsable de 28 000 nouveaux cas chaque année. Malgré cette réalité, la consommation d'alcool est souvent banalisée, même par les parents.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *