5 décembre 2023

combien coûte-t-elle à l’arrêt ?



Un écart de consommation inexpliqué

Le site belge monenergie.be a relayé une étude intrigante sur la voiture électrique. C’est la start-up lancée par le transporteur d’énergie Elia, Re.alto, qui est à l’origine de l’étude. Cette entreprise, spécialisée dans l’échange de données énergétiques, a collaboré avec de nombreux constructeurs automobiles et gestionnaires de flotte pour examiner l’écart entre la consommation d’énergie estimée et réelle des véhicules électriques.

Après une analyse approfondie, Re.alto a découvert que cet écart est principalement dû à la consommation d’énergie du véhicule lorsqu’il est à l’arrêt. Étonnamment, une voiture électrique en « sommeil » peut consommer jusqu’à 1.000 kWh par an. En Belgique, cela représente un coût annuel de 500 euros, tandis qu’en France, où l’électricité est moins chère, cela représente encore 200 euros.

La voiture électrique, comme un appareil laissé en veille

Mais comment une voiture électrique peut-elle consommer de l’énergie lorsqu’elle est garée? Le concept est similaire à celui d’une télévision laissée en veille. Une voiture n’est jamais complètement « éteinte », car elle doit continuer à transmettre des données au constructeur. Cela peut être pour les mises à jour ou pour envoyer des informations à l’application smartphone de l’utilisateur concernant le niveau de charge, le relevé kilométrique, la pré-programmation de la climatisation, etc.

Il faut dire que techniquement il serait possible de mettre la voiture en mode « off » total. Toutefois, la reconnexion au réseau prendrait alors plusieurs minutes à chaque démarrage. Face à ce défi, Re.alto suggère aux constructeurs de trouver un système de transmission de données moins gourmand en énergie. Une alternative pour réduire cette consommation cachée des voitures électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *