1 mars 2024

Consommation : la vente en ligne bondit de 10% en 2023

Le commerce électronique français en transformation

2023 a été une année marquée par la fructification du secteur du e-commerce en France, avec une ascension du chiffre d’affaires de +10,5%. Malgré les conditions économiques difficiles dues à l’inflation, le secteur du commerce électronique a prouvé sa flexibilité, engrangeant un total de 160 milliards d’euros pour 2,35 milliards de transactions. Le secteur des services a particulièrement brillé, avec une augmentation de 20% de son chiffre d’affaires, stimulé par une croissance notable du nombre de transactions et du panier moyen. De manière surprenante, le secteur du tourisme a également émergé plus fort, avec une croissance de +13% de son chiffre d’affaires, en dépit des perturbations causées par l’inflation. En savoir plus sur l’évolution du [e-commerce en 2024](https://www.economiematin.fr/quel-secteur-e-commerce-rapporte-le-plus-2024).

Par contre, l’année 2023 a été moins favorable pour les ventes de produits en ligne qui ont affiché un léger repli de 1,8% par rapport à l’année précédente, les transactions ayant également diminué de 3%. Ce déclin reflète une tendance qui s’était déjà dessinée en 2022.

Changements dans la consommation en ligne

Les données du commerce électronique 2023 reflètent un changement évolutif dans les habitudes de consommation en ligne. Les acheteurs ont dû modifier leurs habitudes en répondant à l’inflation persistante, en privilégiant des secteurs offrant un meilleur rapport qualité-prix. Cela est notamment visible dans le domaine alimentaire qui a connu une progression de +12% au cours de l’année.

Confrontés à une économie instable, les consommateurs français tendent à devenir plus prudents dans leurs dépenses. D’après le communiqué de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance ([Fevad](https://www.fevad.com)), les produits non-alimentaires ont connu une baisse moyenne de 9% en 2023. Ces impacts se sont fait ressentir notamment dans les secteurs de l’électroménager et de la technologie, tandis que d’autres domaines comme l’ameublement ou les marketplaces ont stagné. De façon surprenante, les produits de beauté ont résisté à la tendance et ont enregistré une hausse de la vente de +5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *