5 décembre 2023

Prix des carburants : les (vraies ?) raisons de la hausse

L'une des principales raisons de l'augmentation des prix du carburant est liée aux coûts cachés. Selon les représentants de TotalEnergies, interrogés par Auto-Moto ces coûts sont multifactoriels. « Les prix de carburant à la pompe dépendent en partie du prix du baril mais également de ce qu’on appelle les coûts de distribution. » Ces derniers sont constants pour toute la profession, mais leur variation peut s'expliquer par plusieurs facteurs.

Parmi ces facteurs, on note la hausse des certificats d'énergie CEE (Certificats d'Économies d'Énergie) qui ont augmenté d'environ 7,5 centimes d'euro/L depuis janvier 2023. De plus, le coût des biocarburants a également augmenté, souligne le magazine spécialisé. Il est à noter que la France est l'un des pays qui incorpore le plus de biocarburants dans ses essences.

Les marges des distributeurs sous surveillance

L'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV) a néanmoins attaqué les distributeurs, et leurs marges. Elles sont en forte hausse, ce qui explique en partie l’augmentation des prix à la pompe. Habituellement, ces marges oscillent entre 15 et 18 centimes d'euro par litre. Cependant, en juillet 2023, l'association a évalué ces marges à plus de 20 centimes d'euro par litre.

Le prix du baril de pétrole est également en train d’influencer les prix à la pompe. Si cette tendance se poursuit, il est possible que les consommateurs ressentent davantage la pression sur leurs portefeuilles. Le baril de Brent, le pétrole de la Mer du Nord, s’échangeait à 84,15 dollars à la clôture de la Bourse le 17 août 2023. Ce sont près de 10 dollars de plus que le 16 juin 2023, lorsque le baril fluctuait aux alentours de 75 dollars.

Le pétrole affiche en effet une tendance haussière, sur fond de tensions et de baisse de la production de l’OPEP+. Après une période basse entre début mai et fin juin 2023, le prix du pétrole en Bourse a grimpé atteignant les niveaux du début de l’année, lorsque le baril dépassait déjà les 80 dollars et frôlait même les 90 dollars.

TotalEnergies : pas de ristourne sur le carburant, mais un prix plafonné

Dans ce contexte d'augmentation des prix, TotalEnergies rappelle à Auto-Moto que le plafonnement des tarifs à 1,99 euro le litre est toujours d'actualité dans ses stations. Cette mesure, mise en place en mars 2023, garantit que le prix du diesel et de l'essence ne dépassera pas ce seuil dans toutes ses stations-services en France pendant toute l'année 2023, malgré les fluctuations possibles du prix du baril.

Une mesure qui ne se déclenche toutefois pas encore partout. En moyenne, les automobilistes français ont payé, la deuxième semaine d’août 2023, 1,89 euro pour de l’essence SP95-E10 et 1,83 euro pour du gazole. Le plafonnement n’est actuellement utile que sur les autoroutes, où les prix sont plus chers, et dans certaines stations qui pratiquent des prix plus élevés que la moyenne. Et, encore une fois, que dans les stations TotalEnergies.

La mesure de plafonnement est donc bien moins efficace que la ristourne qu’avait proposé l’énergéticien (20 centimes) et qui venait s’ajouter à celle gouvernement (30 centimes) pour une économie de 50 centimes d’euro le litre dans les stations participantes.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *