14 juillet 2024

Allocations d’assurance chômage : revalorisation de 1,2 % à partir du 1er juillet 2024

« `html

L’Unédic, l’organisme paritaire chargé de l’assurance chômage en France, a partagé une nouvelle qui fera plaisir à plus de deux millions d’allocataires. En effet, une augmentation des allocations d’assurance chômage de 1,2% est à prévoir à partir du 1er juillet 2024. Une annonce qui fait suite à un mouvement de revalorisation déjà amorcé en 2023 avec deux augmentations de 1,9% chacune. Au fil des ans, l’Unédic parvient à maintenir un rythme de revalorisation régulier, s’établissant en moyenne à 1,68% chaque année.

Impact de la revalorisation sur de multiples éléments

Cette révision à la hausse n’est pas une simple annonce, elle découle d’un décret du 26 juillet 2019 ayant trait au régime d’assurance chômage. Selon ce dernier, l’augmentation impactera divers éléments. Dès l’entrée en vigueur, l’allocation minimale d’aide au retour à l’emploi (ARE) se montera à €31,97 par jour. La portion fixe de l’ARE sera, quant à elle, de €13,11 par jour indemnisé. Les personnes en fin de droit disposeront d’une aide de €353,97 tandis que l’AREF sera fixée à €22,88 par jour.

Un pas de plus vers l’équilibre entre aide sociale et stabilité financière

Au-delà de l’amélioration des allocations d’assurances chômage, cette revalorisation inclut plusieurs autres dispositions. Les régulations sur les conditions d’indemnisation du régime d’assurance chômage ont été prolongées jusqu’au 31 juillet 2024. C’est un signal fort de l’Unédic démontrant son ferme engagement à trouver l’équilibre entre le soutien aux personnes en recherche d’emploi et la pérennité financière du régime d’assurance chômage.

Pour conclure, l’annonce de l’Unédic confirmant une augmentation de 1,2% des allocations chômage est une nouvelle réjouissante pour les allocataires. Néanmoins, il est nécessaire de garder en tête que le réel défi se trouve toujours dans la recherche d’un équilibre entre le soutien aux personnes sans emploi et la garantie d’une stabilité financière pour le système d’assurance chômage.

« `

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *