14 juillet 2024

Budget : supermarché, prix du gaz, chômage, épargne… voici ce qui change ce 1er juillet

La supervision économique de juillet 2024 : augmentation du gaz, transparence alimentaire et plus

Prix du gaz en hausse et transparence alimentaire renforcée

Au début de ce mois de Juillet 2024, le prix du gaz a enregistré une hausse significative : une augmentation de 11,7 % par rapport au mois précédent, comme l’a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Cette inflation s’explique par un effort de modernisation et d’entretien du réseau gazier. En conséquence, la facture d’un ménage moyen va connaître une augmentation d’environ 124 euros par an.

Dans un autre registre, pour une transparente alimentaire accrue, les supermarchés de plus de 400 mètres carrés doivent désormais renseigner leurs clients sur la pratique de la « shrinkflation ». Cette tactique consiste à diminuer la quantité d’un produit tout en maintenant son prix. Alors, pour lutter contre cette pratique discutable, des affichettes seront apposées auprès des produits concernés pour plus de transparence.

Réajustement des allocations chômage et améliorations immobilières

Dans le même temps, les allocations d’assurance chômage bénéficieront d’une augmentation de 1,2 % à partir du premier Juillet, une mesure affectant directement 2 millions de demandeurs d’emploi sur 2,7 millions indemnisés par l’Unedic. De plus, à la suite du premier tour des élections législatives, la réforme controversée de l’assurance chômage du gouvernement a été suspendue, garantissant ainsi aux chômeurs une indemnisation continue.

Pour les propriétaires de petites surfaces, une excellente nouvelle : le diagnostic de performance énergétique (DPE) sera ajusté. Cette rectification permettra à environ 220 000 logements de ne plus être classés comme passoires thermiques, leur donnant ainsi la possibilité de rester sur le marché locatif. Les propriétaires concernés pourront obtenir une attestation sur la plateforme de l’Agence de la transition écologique (Ademe).

Julien Provençal, analyste économique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *