16 juillet 2024

Free essaye encore de gratter un peu d’argent à ses abonnés

La Freebox Ultra modifie son offre de streaming en ajoutant des frais pour Amazon Prime Video

Alors que la Freebox Ultra de Free avait su séduire les consommateurs avec une offre tout-en-un comprenant divers services de streaming tels que Netflix, Disney+, Canal+, Amazon Prime et Universal+, un courrier électronique récent a quelque peu terni ce tableau. Profitant d’un tarif attractif de lancement à 49,99 €/mois, les utilisateurs de streaming ont pu apprécier ces services, souvent avec des offres promotionnelles spéciales. Cependant, une récente annonce de Free vient de refroidir cet élan.

Une annonce choc pour les abonnés de Free

Free avait informé en avril 2024 ses abonnés Freebox Delta et Ultra qu’ils pourraient bénéficier de Prime Video sans publicités jusqu’au 9 août 2024. Dans un courrier électronique, l’opérateur a confirmé la fin de cette offre exceptionnelle. A partir de cette date, pour continuer à bénéficier de Prime Video sans interruption publicitaire, les abonnés devront débourser 1,99 €/mois. Cette annonce a été un coup dur pour beaucoup, surtout lorsque l’on sait que l’option gratuite sans publicité était l’un des arguments principaux de la Freebox Ultra.

Quelle décision pour les consommateurs ?

Les abonnés à la Freebox Delta et Ultra se retrouvent face à un dilemme : accepter la publicité sur leur service Prime Video ou payer 1,99€ par mois pour en être exempt. Pour activer cette option, ils devront se diriger vers la zone « Compte et paramètres » et ensuite « Mon compte » sur le site primevideo.com. Cependant, malgré cette nouvelle qui semble défavorable pour les abonnés, Free a tenu à rappeler que le tarif de leur Freebox reste inchangé et sans engagement. L’ajout de cette nouvelle option payante n’augmente pas le coût global de l’abonnement et les abonnés continuent à bénéficier des mêmes services de base sans augmentation de prix. Free met en avant cet atout de stabilité tarifaire pour rassurer ses utilisateurs face à ce changement. Cette nouvelle peut sembler négative pour les abonnés, mais elle illustre également l’adaptation constante du marché du streaming à la réalité économique.

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [](#)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *