14 juillet 2024

ISF, héritages : avec le Nouveau Front Populaire, les riches vont devoir payer

Le titre du plan fiscal du Nouveau Front Populaire (NFP) résume parfaitement ses ambitions : « Mettre fin aux privilèges des milliardaires ». Énormément critiqués pour leur accumulation exponentielle de richesses, les milliardaires paient néanmoins peu d’impôts en France et à l’échelle mondiale, grâce à des systèmes d’optimisation et de fraude fiscale. Quelles sont alors les propositions du NFP pour inverser cette situation?

La renaissance de l’ISF en France

Le NFP envisage de réintroduire l’ISF, abrogé en 2018 par le gouvernement Macron et remplacé par l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), d’après lequel l’État a encaissé presque 3 milliards d’euros de recettes fiscales en moins par an depuis l’élection de Emmanuel Macron. Le révisé ISF comprendrait un élément relatif au climat en vue de collecter environ 15 milliards d’euros par an, ce qui est supérieur à ce que l’ISF permettait de recenser avant sa suppression.

L’augmentation significative des impôts des plus riches

Le Nouveau Front Populaire a également l’intention de imposer davantage les hauts revenus. À l’heure actuelle, l’impôt sur le revenu en France comporte seulement cinq tranches. Le NFP souhaite le rendre plus progressif en créant 14 tranches afin d’accroître la contribution des ménages les plus aisés, notamment ceux dont les revenus annuels dépassent 400 000 euros, pour lesquels le taux marginal d’imposition s’élèverait à 90%.

Des taxes faisant également peser le poids sur les plus fortunés

En sus, le NFP propose dans son programme de restructurer la fiscalité des successions, en fixant un héritage maximal de 12 millions d’euros, soit approximativement 100 fois le patrimoine médian des foyers en France. Cette mesure, visant à diminuer les inégalités patrimoniales, toucherait principalement les grandes fortunes. Elle risque néanmoins de provoquer des controverses et pourrait s’avérer démagogique, étant donné que le NFP n’a pas vraiment fixé de plafond, les 12 millions d’euros mentionnés ici étant ceux que Jean-Luc Mélenchon avait évoqués lors de l’élection présidentielle de 2022.

Réduire les inégalités de richesse en France

L’objectif du NFP est clair : réduire les inégalités de richesse en France, qui se sont accrues depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir et ont été exacerbées par la crise sanitaire de la Covid-19. D’après l’Observatoire des Inégalités, 10% des ménages français détiennent 54% des richesses. Le rapport sur les riches en France (2024) indique que la richesse est de plus en plus concentrée, avec une augmentation des patrimoines des plus fortunés au cours des dernières décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *