14 juillet 2024

Législatives 2024 : victoire du RN, Bérézina pour Renaissance

Le Rassemblement National en pole position, mais pour combien de temps ?

Le Rassemblement National, parti autrefois connu sous le nom de Front National, a récolté 33,1% des suffrages lors des résultats définitifs publiés le 1er juillet 2024 par le ministère de l’Intérieur. Ainsi, bien qu’il soit considéré comme le premier parti de France, le RN n’a pas réussi à réaliser le coup de force espéré. Tout de même, en additionnant les députés élus lors du premier tour et ceux en ballottage, le parti est en tête dans 297 circonscriptions, un record. En compagnie de ses alliés Républicains, le RN parvient même à avoir le plus grand nombre d’élus dès le premier tour avec un total de 40 députés. La question demeure cependant : le RN parviendra-t-il à obtenir la majorité absolue à l’Assemblée nationale, c’est à dire 289 députés? (site source)

Le Nouveau Front Populaire, une force politique à ne pas négliger

Sans nul doute, le Nouveau Front Populaire (NFP) a créé la surprise en recueillant 28,1% des voix au premier tour des élections législatives de 2024. Cette performance lui accorde le rang de deuxième force politique du pays. Le NFP, visiblement décidé à faire bloc contre l’extrême droite, a récolté 32 sièges à l’Assemblée dès le premier tour et s’est classé en tête dans 159 circonscriptions. A noter également que le séisme a touché le parti Renaissance et l’alliance Ensemble pour la République gouvernementale, qui n’ont recueilli que 21% des suffrages, un score probablement affecté par la contestation des réformes avancées par le gouvernement, dont celle des retraites. (site source)

Résultats décevants et conséquences pour le mouvement Renaissance

Pour le parti Renaissance et la coalition « Ensemble », on ne peut pas parler de victoire. Avec seulement 21% des voix, ces derniers essuient un fuur revers probablement dû à l’impopularité de certaines réformes comme celle des retraites. Il n’a été possible d’élire que quatre candidats lors du premier tour, laissant Renaissance à la tête de 70 circonscriptions seulement. De ce fait, il se pourrait bien que le prochain gouvernement soit un gouvernement de cohabitation…(site source)

L’Assemblée nationale après les législatives 2024 : un paysage incertain

Avec le second tour des élections à venir le 7 juillet 2024, la question demeure : quel sera le premier parti à occuper le plus de sièges à l’Assemblée Nationale ? Une réponse claire reste incertaine compte tenu des accords politiques existants et probables. Le futur du RN demeure également en suspens, d’autant plus que le gouvernement, tout comme le NFP, a clairement annoncé son intention de bloquer toute percée de l’extrême droite. Tandis que les Républicains et le parti Horizons appellent à faire barrage respectivement au NFP et aux deux premiers, la décision finale reste entre les mains des électeurs… et notamment des 40% d’abstentionnistes.(site source)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *