14 juillet 2024

Les Soldes d’été 2024 commencent mais ils seront boudés

Les Soldes en France : une tradition qui s’effrite

D’après une étude d’OpinionWay pour Mollie, près de 59% des Français ne projettent pas de faire les soldes cette année, citant l’absence de besoin ou d’intérêt, ou encore des contraintes financières, comme principaux obstacles. Un panorama plutôt inquiétant pour un rituel largement ancré dans les habitudes françaises.

Qui sont encore séduits par les Soldes ?

Si les Soldes perdent du terrain, elles n’ont pas encore dit leur dernier mot. La période de promotions sait encore séduire une certaine frange de la population, notamment les moins de 50 ans et les familles avec enfants, avec 48% et 51% d’entre eux envisageant de faire des emplettes respectivement. Les régions ne sont pas non plus égales face aux soldes ; en témoigne le Sud-Ouest plus enclin aux soldes que le Nord-Est.

Cependant, l’intérêt pour les soldes reste soumis à la question du budget. D’après Mollie, le budget moyen alloué aux soldes a dégringolé de 15% par rapport à 2023, pour s’établir en moyenne à 307 euros. La prudence semble donc de mise, même chez les 18-24 ans, d’habitude plus enclins à dépenser.

Quelles sont les principales intentions d’achat ?

Malgré un budget plus serré, certains articles continuent de faire figure de priorité. Les Français semblent toujours intéressés par le renouvellement de leur garde-robe, puisque 68% d’entre eux s’orientent vers l’achat de vêtements. Les articles pour enfants, comme les habits et les jouets, ont également la cote.

Le mode d’achat n’est pas sans influence non plus. Les magasins physiques attirent encore 50% des acheteurs, principalement les plus âgés, tandis que les moins de 35 ans misent plutôt sur l’achat en ligne. Une évolution des pratiques qui laisse entrevoir le potentiel de l’e-commerce, mais aussi la résilience des points de vente traditionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *