14 juin 2024

Luxe : un ananas à plusieurs centaines d’euros l’unité ?

Zoom sur le Rubyglow, le fruit qui coûte plus cher qu’un diamant

Il aura fallu 15 longues années de recherche et de culture pour que le Rubyglow voie le jour. Créé par Fresh Del Monte, ce fruit hybride est le fruit d’un croisement entre un ananas traditionnel et la variété Morada. Avec sa coque rouge rubis, sa chair jaune vif et son goût légèrement sucré avec une faible acidité, le Rubyglow est rapidement devenu le précieux joyaux gastronomiques de certains chefs étoilés. Cultivé en quantité limitée sur les terres du Costa Rica, seules quelques milliers d’unités sont produites chaque année. Et pour cause, Melissa’s Produce, son distributeur exclusif aux États-Unis, le décrit comme « un joyau rare » et « le summum du fruit de luxe ».

Nul doute que le processus de développement du Rubyglow coûte cher et ce, sans compter les deux années nécessaires à chaque cycle de croissance. En raison de sa rareté et de la complexité de sa production, ce fruit exotique est commercialisé comme un produit de luxe, au même titre que le caviar ou les grands vins. Son prix ? 400 dollars (soit 368 euros) l’unité ! Présenté sans couronne dans un emballage élégant, il se voit ainsi conférer un statut d’exception. Cindy van Rijswick, stratège en produits frais chez Rabobank, affirme que « les consommateurs sont prêts à payer pour quelque chose de spécial ».

Le succès du luxe malgré la crise économique

Malgré un climat économique difficile, marqué par une inflation constante et la réduction générale des dépenses des consommateurs, le Rubyglow a su trouver ses fins gourmets. Robert Schueller, directeur des relations publiques chez Melissa’s Produce, souligne que la demande émane principalement des restaurants huppés de Las Vegas et de Californie. Autre signe de sa popularité, le Rubyglow est également de plus en plus offert en cadeau ou utilisé pour des présentations élégantes sur des plateaux de charcuterie.

En partenariat avec des influenceurs de la gastronomie comme le Chef Bo Corley, Melissa’s Produce a réussi à vendre environ la moitié de son stock initial de 50 ananas Rubyglow pendant le premier mois de commercialisation. Ce succès démontre une nouvelle fois que le luxe fait toujours recette, même en période de crise économique.

L’engouement pour les fruits de luxe

Le Rubyglow rejoint ainsi d’autres fruits d’exception sur le marché, à l’instar des pommes Honeycrisp, des raisins Cotton Candy et des fraises Oishii. En dépit de leur coût, ces fruits haut de gamme trouvent leur public. Pour preuve, les fraises Oishii qui se vendaient à 50 $ pour un paquet de huit lors de leur lancement en 2018, sont désormais offertes à des prix plus abordables, suite à plusieurs tours de financement et améliorations technologiques.

Si l’envie d’un Rubyglow vous titille, il faudra malheureusement faire preuve de patience. Del Monte propose néanmoins de vous inscrire sur une liste d’attente sur son site. Attention toutefois, le Rubyglow n’étant pour l’instant pas commercialisé en Europe, il vous faudra traverser l’Atlantique ou le Pacifique pour pouvoir le savourer aux États-Unis ou en Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *