14 juillet 2024

Moins cher que le hard-discount, Atacadao arrive en France du… Brésil !

Atacadão, le géant brésilien du commerce, vient révolutionner la distribution en France

Le Brésil est connu pour sa samba, son carnaval, le football, mais aussi pour Atacadão, le mastodonte du secteur du commerce de gros, une filiale de Carrefour. Cette enseigne se distingue par un modèle économique hybride qui combine l’hypermarché et le cash-and-carry, un concept inédit en France. Dans cet article, nous décortiquons ce modèle économique singulier qui promet de bouleverser le marché français de la distribution.

Prix hautement compétitifs, l’attrait majeur d’Atacadão

Atacadão a amorcé son incursion sur le sol français avec un magasin pilote à Aulnay-sous-Bois, une banlieue de Paris. À la clé pour les consommateurs, un catalogue permanent de 13 000 produits qui peuvent s’étoffer jusqu’à 20 000 lors de certaines périodes de l’année. Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour, affiche ses ambitions sans ambages : « Atacadão sera l’enseigne proposant les tarifs les plus bas de la région ».

L’approche est simple et efficace : Atacadão compresse les coûts au maximum. Les produits sont exposés sur des palettes, une initiative qui permet de minimiser les manipulations. De plus, les articles sont livrés en direct du fabricant au magasin, une démarche qui garantit une chaîne de distribution optimisée.

Un modèle d’affaires repensé pour le marché français

Les experts d’Atacadão, que certains assimilent à des traders pour leur sens aiguisé de la négociation, sont à pied d’œuvre sur les marchés, en quête des meilleures opportunités. Autre point fort de la marque, le sourcing : la moitié de l’offre provient de PME françaises, un excellent gage de qualité pour les consommateurs. L’enseigne opère également dans une optique de rationalisation des dépenses, sans publicité ni prospectus.

Atacadão entame ainsi son aventure en France avec une offre construite spécifiquement pour le marché local, offrant un assortiment varié et des prix compétitifs pour les particuliers et les professionnels. La marque arrivera-t-elle à convaincre les consommateurs français sur le long terme ? Seul l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *