14 juillet 2024

Publicité : YouTube fait tout pour que vous passiez à la caisse !

YouTube durcit le combat contre les bloqueurs de publicités : vers un futur sans Adblock ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram

Acquise par Google en 2006 pour la bagatelle de 1,6 milliard de dollars, YouTube intensifie sa riposte à l’encontre des bloqueurs de publicités. Il est vrai que les publicités représentent pour le géant du streaming une manne financière conséquente, avec pas moins de 7,9 milliards de dollars engrangés au troisième trimestre de 2023, en hausse de 12% par rapport à 2022. YouTube a décidé de prendre le taureau par les cornes en intégrant désormais les publicités directement depuis ses serveurs, une stratégie qui complique grandement le travail des bloqueurs tels que SponsorBlock.

Le casse-tête des bloqueurs de publicités

Les outils de blocage de publicités peinent à s’adapter à la nouvelle technique déployée par YouTube. Cette dernière implique en effet l’intégration directe des publicités depuis les serveurs de YouTube, perturbant ainsi le fonctionnement des adblocks par une modification des horodatages des vidéos. Les utilisateurs, n’ayant pas opté pour un abonnement premium, doivent alors subir des publicités pouvant atteindre 30 secondes avant le démarrage de leur vidéo, et sont interrompus par ces dernières à plusieurs reprises pendant leur visionnage. Certaines publicités peuvent même aller jusqu’à deux minutes de diffusion. En phase de test, ce système semble efficace et pourrait être déployé à plus grande échelle. Les utilisateurs signalent un passage en fin de vidéo lorsque les bloqueurs sont activés.

Pousser vers l’abonnement payant : une stratégie payante

Derrière cette guerre contre les bloqueurs de publicités, YouTube espère bien convaincre ses utilisateurs de s’abonner à son offre Premium. Facturée 12,99 euros par mois, ou 10,99 euros pour YouTube Music Premium, elle offre une expérience sans publicités. Et la tactique du géant vidéo en ligne semble porter ses fruits, comme le montrent les plus de 100 millions d’abonnements payants enregistrés depuis lancement. La démarche de YouTube pourrait ainsi annoncer une ère sans adblock.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *