14 juillet 2024

Retraite : Plus d’impôts et moins de revenus pour les auto-entrepreneurs ?



Auto-entrepreneurs : une revalorisation du régime de retraite à l’horizon


Revalorisation du régime de retraite des auto-entrepreneurs : ce qui change

Depuis l’intégration des auto-entrepreneurs au régime général de la Sécurité sociale en 2018, nos administrateurs, experts dans le domaine économique, ont constaté un soucis relatif au financement de la retraite complémentaire de ces travailleurs indépendants. Dorénavant, ces professionnels verseront une cotisation plus conséquente pour leur retraite complémentaire, suite à une délibération du Conseil d’État.

De nouveaux taux de cotisation pour la retraite complémentaire

D’après le planning dévoilé, la cotisation pour la retraite complémentaire des auto-entrepreneurs verra une augmentation graduelle à partir de juillet 2024. La cotisation passera de 23,1% et atteindra 26,1% en 2026. Les auto-entrepreneurs affiliés à la Cipav, qui propose déjà une facilité de cotisation pour leur retraite complémentaire, subiront également cette hausse.

Ce réaménagement des prélèvements sociaux permet de gagner en équité dans le financement des régimes de retraite. Toutefois, il convient de noter l’effet qu’une telle mesure pourrait avoir sur le revenu disponible de ces travailleurs indépendants, souvent inférieur au SMIC.

Des prestations de retraite complémentaire revalorisées pour les auto-entrepreneurs

En rapport aux données fournies par la Fédération nationale des auto-entrepreneurs (FNAE), les auto-entrepreneurs, malgré la hausse des cotisations, pourraient jouir d’une retraite complémentaire plus conséquente. Concrètement, si l’on suppose une cotisation supplémentaire de 500 euros annuels, les auto-entrepreneurs pourraient percevoir une pension de retraite complémentaire d’environ 75 euros mensuels, soit un gain de 7% sur leur retraite totale selon les prévisions.

Cependant, le bénéfice de cette amélioration ne sera visible qu’à la retraite. Entretemps, cette nouvelle mesure pourrait réduire le revenu immédiatement disponible pour ces travailleurs, qui, rappelons-le, ne bénéficient pas d’un revenu important, loin du seuil du SMIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *