14 juillet 2024

Voitures électriques chinoises : hausse des droits de douane, l’UE a tranché !

« `html

L’Union européenne ajuste les droits de douane sur les voitures électriques chinoises

Dans le souci de préserver l’équité du marché automobile européen, l’Union européenne a récemment revu à la hausse les droits de douane sur les voitures électriques en provenance de Chine. L’origine de cette décision réside dans les conclusions d’une enquête axée sur les subventions publiques attribuées par l’administration chinoise à ses constructeurs automobiles.

Ces avantages en provenance de l’empire du milieu auraient pour effet de déséquilibrer le marché européen, où les marques chinoises gagnent progressivement en visibilité. Ces dernières ont par exemple enregistré une hausse de leur part de marché, passant de 2% en 2021 à 8% récemment, ce qui a suscité l’ire des autorités européennes.

Des ajustements selon les marques à partir de 2024

En réponse à cette évolution, l’UE a décidé d’adapter les droits de douane selon les constructeurs à compter de juillet 2024. En ce sens, les véhicules produits par BYD seront sujets à une taxe de 17,4%, tandis que ceux manufacturés par Geely et la SAIC (Shanghai Automotive Industry Corporation) seront respectivement taxés à 20% et 38,1%.

Ces nouvelles dispositions fiscales impliqueront donc une augmentation des coûts pour les consommateurs européens, car certaines voitures électriques chinoises pourraient être taxées jusqu’à 48,1% de leur prix de vente. Ce changement pourrait toutefois inciter les consommateurs européens à se tourner vers des alternatives locales et ainsi stimuler l’industrie automobile continentale.


« `

Avertissement : Une bonne connaissance du HTML est nécessaire pour intégrer cet article dans un post WordPress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *