1 mars 2024

Carburant : gazole, essence, le prix à la pompe a encore augmenté




Hausse des prix du carburant : Contexte et perspectives

Hausse des prix du carburant : Contexte et perspectives

Face à l’augmentation continue des prix du carburant à la pompes, les automobilistes subissent une inflation significative. Dans cette analyse, nous apportons un éclairage économique à cette situation.

Des carburants toujours plus coûteux sur le marché :

La cote du SP98 a franchi le cap de 1,90 euro le litre, une hausse qui n’épargne plus aucun type de carburant. Le SP95 et le E10 ont en effet enregistré une augmentation d’environ 1,5 centime, le gazole (B7) a vu son tarif progresser de 1,2% soit 1,79 euro le litre, contre une légère baisse du prix du GPL (-0,5%) désormais à 0,996 euro/litre. Cette inflation à la pompe, troisième en trois semaines, est loin d’être négligeable pour le budget des ménages puisqu’elle implique un supplément de 1,5 euro à chaque plein pour une berline de 50 litres ou 6 euros en un mois pour des automobilistes effectuant le plein hebdomadairement.

Dans ce contexte, Bruno Le Maire a annoncé le versement d’une prime carburant de 100 euros en soutien aux travailleurs modestes les plus touchés par ces hausses. Cependant, sa mise en œuvre dépend de l’évolution du coût du baril de pétrole. Le secteur de la distribution des carburants se trouve contraint de jongler entre les coûts d’achat croissants et l’impératif de compétitivité.

L’impact d’un environnement géopolitique instable :

Le marché pétrolier est fortement influencé par la géopolitique. La montée des tensions entre le Hamas et Israël, associée à une réduction de la production de pétrole par l’Arabie Saoudite et la Russie, met la pression sur les prix du carburant. La décision de l’OPEP+ de réduire plus ses productions en 2024, ainsi que les tensions en mer Rouge, ont créé une situation d’incertitude qui entretient cette inflation.

Sur le marché international, le baril de Brent a atteint en 2023 un pic annuel de 96,55 dollars, il est actuellement négocié autour de 81,71 dollars à Londres. En dépit d’une légère diminution des tarifs des différents carburants sur un an, leur volatilité reste importante. Les prix de l’essence et du gasoil étant plafonnés à 1,99 euro le litre depuis mars 2023, et face aux tensions continue au Moyen-Orient, une autre hausse des prix du carburant dans les semaines, voire jours à venir, n’est pas à exclure.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *