19 avril 2024

Grève maintenue à la SNCF : des vacances gâchées ?

Week-end de grève à la SNCF : un nouveau défi pour les voyageurs

Le week-end du 17 et 18 février 2024 s’annonce tendu pour les usagers de la SNCF. Les syndicats Sud-Rail et la CGT ont en effet appelé les contrôleurs du réseau ferroviaire à une grève générale, au cœur des vacances scolaires de la zone C et au démarrage de celles de la zone A. Malgré des négociations avec la direction, qui semblent rester au point mort suite à une dernière tentative de conciliation, l’appel à la grève a été maintenu.

Une mobilisation attendue en nombre

Selon Fabien Villedieu, délégué syndical de Sud-Rail, entre 70 et 90% des contrôleurs pourraient se joindre à la grève ce week-end, comme il l’a mentionné lors d’une interview sur RMC le 13 février 2024. Cette prévision, si elle se vérifie, engendrerait d’importantes perturbations sur le réseau ferroviaire français. La SNCF a déjà annoncé qu’un plan de transport adapté serait mis en place, mais des désagréments semblent inévitables pour les voyageurs.

Les revendications des syndicats qui ont lancé cet appel à la grève se concentrent principalement sur une augmentation du pouvoir d’achat, avec une demande spécifique de revalorisation de la prime de travail sur une base mensuelle.

La direction de la SNCF en appelle au sens de la responsabilité

Face à cette situation, Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a appelé les contrôleurs à la réflexion et à la prise en compte des progrès réalisés par la direction. En écho aux revendications syndicales, il a rappelé les avancées en matière d’emploi, de salaire et de progrès social réalisées par la compagnie ferroviaire.

Il regrette néanmoins la décision de grève en pleine période de vacances scolaires, qui impactera inévitablement les voyageurs ayant planifié des déplacements au cours de cette période.

Igournée de perturbations anticipée sur la circulation

Les perturbations attendues sur le réseau ferroviaire seront précisées lors d’une annonce de la SNCF prévue pour le mercredi 14 février. Cependant, étant donné l’ampleur de la mobilisation prévue, les voyageurs des zones A et C doivent s’attendre à des conditions de voyage complexes. La SNCF souligne néanmoins sa volonté de maintenir un service minimum afin de permettre au plus grand nombre de personnes possibles de rejoindre leurs destinations malgré cette période troublée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *