1 mars 2024

Livrets d’épargne : vous ne pourrez plus en avoir deux

Chapeau:
Dès le 1er janvier 2024, une majeure révision des règles applicables aux comptes d’épargne réglementés, tels le Livret A, le LDDS et le LEP, renforcera le respect du principe d’équité entre les épargnants. Notons également, pour le 1er février 2024, une évolution importante pour les taux d’intérêt de ces livrets d’épargne.

Refonte des réglementations : un pas en avant vers l’équité

Par cette nouvelle régulation, les banques procèderont systématiquement à une vérification auprès de l’administration fiscale lorsqu’un client demande l’ouverture d’un compte d’épargne réglementé. Ce contrôle rapide et efficace, garant de l’équité et de l’intégrité du système financier, prévient des malpratiques telles que la possession simultanée de plusieurs comptes semblables. En effet, conformément à la loi, chaque citoyen français est limité à la détention d’un seul Livret A, LDDS et LEP. Cette mesure, longtemps nécessaire au vu de la rareté des sanctions, est désormais irréversible.

Remaniement des taux d’intérêt des comptes d’épargne réglementés

Parallèlement à cette mise à jour législative, les taux d’intérêt des livrets d’épargne connaîtront des modifications significatives dès le 1er février 2024. Si les taux du Livret A et du LDDS resteront inchangés à 3% selon les engagements du Ministère de l’Économie et des Finances, celui du LEP, qui affichait un taux net de 6% depuis août 2023, baissera à 5%. Avec un plafond rehaussé à 10.000 euros fin 2023, un LEP à son potentiel maximum peut ainsi produire annuellement jusqu’à 500 euros d’intérêts. Les plafonds des LDDS et Livret A, quant à eux, demeurenent stables, restant à 12.000 et 22.950 euros respectivement depuis fin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *