1 mars 2024

Prime de partage de la valeur (PPV) 2024 : tout ce que vous devez savoir

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

La Prime de Partage de la Valeur (PPV), succède à la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa) ou « prime Macron », selon la loi n° 2023-1107 du 29 novembre 2023. La PPV demande soit un accord collectif, soit une décision unilatérale de l’employeur.

L’un des changements majeurs de la PPV en 2024 est la capacité de la proposer deux fois l’an, avec des limites d’exemption fixées à 3.000 euros ou 6.000 euros. Les paiements peuvent être effectués en plusieurs fois, à condition qu’ils ne dépassent pas une fois par trimestre.

La PPV continue d’être exonérée de certaines cotisations sociales

Selon les [nouvelles normes d’exemption](https://www.economiematin.fr/prime-macron-2024-impots-baisse-montants), les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu ont été réajustés pour s’adapter aux nouvelles dynamiques du marché du travail. ** Les employés dont le salaire est supérieur à trois fois le SMIC ou ceux qui travaillent dans des entreprises de plus de 50 employés bénéficient d’une exemption des cotisations sociales, à l’exception de la CSG et de la CRDS. **

Pour les employés qui gagnent moins de trois fois le SMIC et travaillent dans des entreprises de moins de 50 employés, l’exemption d’impôt sur le revenu est maintenue jusqu’au 31 décembre 2026.

Favoriser l’investissement grâce à la Prime de Partage de la Valeur ?

Avec la nouvelle loi, les bénéficiaires de la PPV ont désormais la possibilité d’investir une partie ou l’intégralité de cette prime ** dans un plan d’épargne salariale ou retraite. ** Cette initiative vise à favoriser l’épargne à long terme et offre des avantages fiscaux, en attente de la publication d’un décret précisant les modalités d’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *