19 avril 2024

Snacking : les Français préfèrent la pizza aux sushis

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

La gastronomie japonaise, particulièrement les sushis, subit une baisse de popularité en France. Un recul a été observé, avec leur place dans le panorama de la restauration rapide française tombant en dehors du top dix en 2024.

L’apogée des sushis désormais derrière nous

L’engouement à l’égard des sushis a marqué un pas, attribuant à ces bouchées de riz et de poisson une [place moins prépondérante](https://www.economiematin.fr/restauration-prepare-sur-place-fait-maison) dans le secteur du snacking rapide, où ils ont reculé de la troisième à la septième place. Actuellement, les consommateurs français tendent à préférer d’autres options, comme les kebabs ou les paninis, laissant les sushis derrière des incontournables tels que les pizzas ou les hamburgers, mais aussi des choix plus sains comme les salades ou les crêpes garnies.

Différentes raisons explicatives peuvent être mises en avant. Par exemple, **le contexte économique défavorable et les coûts croissants des ingrédients clés des sushis**, notamment le saumon, ont augmenté leur prix, les rendant moins compétitifs. De plus, les sushis peinent à se renouveler face à d’autres restauration rapide en constante innovation.

L’enquête indique aussi **une diversification des choix en matière de snacking**, avec la popularité grandissante de mets d’inspiration asiatique comme le pad thaï, le bo bun, le ramen et le banh mi, qui ne sont cependant pas encore dans le top 10 des goûts des Français. Ce phénomène illustre une certaine curiosité gastronomique et l’adoption de nouvelles tendances culinaires en France.

Sushis : une affection toujours présente chez la génération Z

Il est important de mentionner que malgré leur baisse de popularité générale, les sushis continuent de plaire à la génération Z. Ce groupe d’âge se montre également favorable envers **les pizzas, les tacos et les poké bowls**, démontrant leur goût pour la diversité culinaire et l’importance qu’ils accordent à la qualité.

Par ailleurs, le secteur de la restauration rapide en général connaît une croissance notable, avec **une amélioration de son chiffre d’affaires de 11,2% en 2023**. Une augmentation dynamisée par la demande pour une variété d’aliments salés, avec la pizza comme grand favori, suivie de près par le hamburger. Ces changements révèlent un intérêt croissant de la société française pour les restaurants de restauration rapide, tout en faisant preuve de créativité et d’exigences de qualité dans les options disponibles.

L’étude met également en évidence une distinction entre les snacks salés et sucrés, avec une constance dans les choix sucrés – dominés par des classiques tels que le pain au chocolat et le croissant – alors que chez les plus jeunes, on note une tendance à explorer la pâtisserie américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *