2 mars 2024

Surendettement : 1 dossier sur 5 est une famille monoparentale

Le surendettement en France : une réalité préoccupante

Une précarité qui transcende les générations actives

Il ressort d’une récente étude que 83% des surendettés en France ont entre 25 et 64 ans, illustrant ainsi une précarité qui touche toutes les générations actives. Les familles monoparentales sont particulièrement vulnérables, avec une surreprésentation de 20% dans les statistiques du surendettement. Les femmes, plus souvent à la tête de ces familles, sont davantage exposées au surendettement selon la Banque de France. Cependant, chez les personnes seules sans enfant, les hommes sont plus impactés par ce phénomène (près de 30% des dossiers contre moins de 25%).

La situation financière des surendettés est majoritairement précaire, le revenu de nombreux d’entre eux étant composé à 25% d’aides sociales. Plus de la moitié survivent avec moins de 1.136 euros par mois, bien en dessous du seuil de pauvreté fixé à 1.158 euros. De plus, 88% de ces ménages ne sont pas propriétaires de leur résidence principale, soulignant un problème crucial de précarité du logement.

Dette moyenne de 18.446 euros pour les ménages surendettés

En 2023, l’endettement médian s’élève à 18.446 euros, largement dû aux crédits à la consommation. Ces derniers représentent 72% des dossiers de surendettement et 40% de l’endettement total selon la Banque de France. Les dettes de charges courantes (y compris les loyers) figurent dans 76% des dossiers, avec une part de 14% dans l’endettement total.

Les dettes immobilières sont présentes dans 10% des dossiers, mais leur impact est considérable sur le niveau d’endettement. Le montant moyen des dettes immobilières dans les dossiers de surendettement est de 91.419 euros, représentant 27% de l’endettement total. En somme, le montant total du surendettement en France se porte à 4,2 milliards d’euros en 2023, toutefois le niveau reste stable selon la Banque de France.

Une hausse du surendettement en France en 2023

Selon la Banque de France, 2023 marque une augmentation de 8% des dossiers de surendettement. La situation s’est détériorée au second semestre de l’année, avec une hausse de 10% des dossiers sur un an contre 5% au premier semestre. Cependant, le niveau de 2023 reste inférieur de 15% comparé à 2019 (en période pré pandémie) et de 50% par rapport à 2014, nous apprend l’institution bancaire. Au cours des dix dernières années, les dépôts de dossiers de surendettement ont diminué en moyenne de 6% par an.

Il est important de rappeler que ces données sont préoccupantes pour l’économie du pays et que la prévention du surendettement doit être une priorité. En se penchant sur ces chiffres, on peut constater la dure réalité financière d’une partie significative de la population et l’importance de mettre en place des aides pour soutenir les ménages les plus fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *