14 juin 2024

Banque : gare au retrait dans les distributeurs, un malware guette

Alerte : Un malware menace 60% des DAB en Europe

Le domaine de la cybersécurité est en alerte. Un nouveau malware, surnommé « EU ATM Malware », met en péril plus de la moitié des Distributeurs Automatiques de Billets (DAB) en Europe. Ce cyberfléau, issu de l’ingéniosité de hackers spécialisés, cible spécifiquement les marques de DAB renommées telles que Diebold, Hyosung et Hitachi. Les pertes peuvent se chiffrer jusqu’à 30000 dollars par machine touchée. Les organismes bancaires européens sont donc sur le qui-vive.

Une menace informatique d’une précision alarmante

Le Centre National de la Sécurité Cybernétique (NCSC) juge ce virus informatique d’une efficacité redoutable, avec un taux de réussite de 99%. A la différence des autres malwares, celui-ci prend pour cible les DAB avec une précision inédite. Ce qui rajoute à l’inquiétude des instances bancaires et justifie leur vigilance maximale.

La particularité de ce malware, dévoilée par Clubic, est son modèle économique fondé sur le « malware-as-a-service ». Il s’agit de la « location » de ce logiciel néfaste moyennant un abonnement mensuel. Pour s’assurer de sa fiabilité, les cybercriminels proposent un essai de trois jours avant tout engagement. Un modèle qui attire indéniablement beaucoup de monde dans le milieu du piratage informatique.

Jackpotting, la technique de prédation des cybercriminels

Zoom sur le procédé employé par le malware EU ATM pour piller les DAB. Il s’agit du « jackpotting ». Cette technique vise à vider complètement les réserves de billets d’un distributeur. Pour parer à cette menace, privilégiez le paiements sans contact ou par mobile, disponibles sur cette plateforme.

Face à cette menace, renforcez votre prudence lors d’un retrait d’espèces. Evitez au mieux les guichets automatiques situés dans des endroits où la sécurité est moindre. La cybercriminalité, une réalité bien ancrée dans le secteur bancaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *