14 juillet 2024

Concurrence : Nvidia menacée de plainte de la France

Accusations de pratiques anticoncurrentielles à l’encontre de Nvidia

L’entreprise Nvidia, géant américain du secteur des technologies et notamment des cartes graphiques, fait face à des accusations de la part de l’Autorité de la concurrence. Il est reproché à Nvidia d’avoir usé de sa position dominante pour imposer des conditions déloyales à ses clients et ses partenaires. Cette accusation se focalise notamment sur les ventes liées et sur l’incapacité faite aux distributeurs de pouvoir plébisciter les produits de concurrents, plus particulièrement concernant le secteur des puces destinées à l’intelligence artificielle générative. Cette stratégie crée une dépendance économique qui peut s’avérer néfaste pour les collaborateurs de Nvidia qui n’ont d’autre choix que de satisfaire les exigences imposées, au risque de perdre un fournisseur clé.

Selon l’instance de régulation, trois critères doivent être remplis pour qu’une pratique soit considérée comme anticoncurrentielle : une situation de dépendance économique, une utilisation abusive de cette dépendance et un impact négatif sur le fonctionnement ou la structure de la concurrence.

Une amende potentielle considérable pour Nvidia

Si l’instance française confirme le dépôt de la plainte, l’entreprise Nvidia pourrait être soumise à une amende importante représentant jusqu’à 10% de son chiffre d’affaires mondial annuel. En rapport avec le chiffre d’affaires de plus de 27 milliards de dollars réalisé par Nvidia en 2023, cette amende pourrait s’élever à plus de 2,6 milliards de dollars. De surcroît, l’Autorité de la concurrence pourrait venir imposer des mesures conservatoires pour empêcher toute atteinte majeure et immédiate à la concurrence pendant l’enquête.

En juin 2024, l’Autorité de la concurrence a publié un rapport visant à promouvoir une concurrence plus équilibrée dans le domaine des cartes graphiques, du cloud computing et de l’intelligence artificielle. L’objectif de ce rapport était de stimuler l’innovation tout en permettant l’accès à des prix plus compétitifs pour les consommateurs, cela dans une volonté d’équité économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *