16 juillet 2024

Jeux Olympiques 2024 : où est l’alimentation équitable ?

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 omis le Commerce Equitable?

Salués pour leur volonté d’inclusion, les organisateurs des Jeux Olympiques Paris 2024 ont néanmoins déçu sur le front du commerce équitable. Cet engagement crucial semble avoir été omis, contrairement aux Jeux de Londres en 2012 qui avaient marqué les esprits avec leur approvisionnement en produits certifiés équitables. Les experts de l’ONG Max Havelaar France ont regretté l’absence de critères ambitieux pour intégrer de tels produits aux Jeux de Paris.

Bien que la consommation de produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar France ait augmenté de 4 % en 2023 et que des villes comme Paris se soient fixées des objectifs de 100 % de bananes et cacao équitables d’ici 2026, ces engagements n’ont pas été répercutés dans l’organisation des Jeux Olympiques 2024.

Disparité dans les critères et le manque d’engagement du COJO

L’accent a été mis sur l’approvisionnement durable et local par le COJO, mais le commerce équitable a été négligé. Le comité prévoit l’utilisation de produits 100% français dans l’alimentation durant les jeux, mais il reste flou sur les critères d’importation et de certification des produits étrangers. En effet, à une époque où l’UE combat contre le greenwashing, un ensemble de critères précis serait le bienvenu pour éviter les dérives.

Le secteur textile a également montré un certains manque d’engagement éthique. En privilégiant la fabrication française, le COJO n’a pas imposé de normes strictes concernant le coton équitable ni les conditions de travail dans les pays producteurs comme le Bangladesh ou l’Inde.

Manque de sensibilisation et engagement politique insuffisant

Ce manque d’engouement pour le commerce équitable pourrait être attribué à un manque de sensibilisation et à un engagement politique faible en France. Malgré un intérêt croissant des consommateurs français pour les produits éthiques, les initiatives politiques tardent à se traduire en des actions concrètes. Il est temps que la France se lance plus sérieusement dans le commerce équitable.

En conclusion, Paris 2024 a raté une opportunité de suivre l’exemple de Londres 2012 et de promouvoir le commerce équitable. Il est essentiel que les engagements politiques et les initiatives citoyennes se renforcent pour promouvoir une alimentation équitable en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *