14 avril 2024

JO 2024 : les Parisiens contraints de faire un marathon faute de métro ?

Paris 2024 : Une facture salée pour utiliser les transports en commun

Augmentation des tarifs de transports pour les Jeux Olympiques

Les Jeux Olympiques de 2024 à Paris s’annoncent d’ores et déjà comme un défi de taille pour les Franciliens. Surtout pour ceux qui utilisent fréquemment les transports en commun. En effet, selon les informations dévoilées par Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, le ticket de métro passera à 4 euros l’unité. Les détenteurs de Pass Navigo seront épargnés par cette augmentation et n’auront pas à payer de supplément. C’est une décision qui vise à faire participer les touristes et les voyageurs occasionnels au financement des travaux effectués sur les différentes lignes du réseau de la RATP à l’occasion des jeux (source). Pour ceux qui ne possèdent pas de Pass Navigo, ils auront la possibilité d’opter pour le pass Paris 2024, fixé à 16 euros par jour, avec un tarif dégressif qui s’élève à 70 euros la semaine.

L’alternative de la marche à pied

Face aux coûts élevés, une alternative est proposée par les autorités : la marche à pied. Cette mesure, outre ses bienfaits pour la santé, est censée alléger la pression sur le réseau de transport pendant la tenue des Jeux. En effet, selon Valérie Pécresse, il n’y aura pas lieu d’avoir peur de marcher un peu, d’autant plus que la majorité des visiteurs attendus seraient jeunes, les amenant ainsi à prolonger leur trajet à pied. Une solution d’autant plus pertinente durant l’été, période des jeux.

Des aides pour se déplacer pendant les JO

Pour éviter les inconvénients liés à la fréquentation accrue des transports pendant les jeux, la région a mis en place diverses solutions. D’une part, un site officiel, anticiperlesjeux.gouv, ainsi qu’une application « Transport public Paris 2024 » ont été créés pour offrir un état en temps réel de la fréquentation des transports en commun. Ce qui permettra aux voyageurs d’éviter les lignes les plus perturbées. D’autre part, un grand parking pour les vélos devrait être opérationnel en 2024. Ces dispositifs font partie de la stratégie de l' »intelligence collective » prônée par la région pour garantir une mobilité optimale pendant la période des jeux.

En résumé, les Franciliens et les visiteurs sont invités à s’adapter et à se préparer pour les Jeux Olympiques de 2024, entre augmentation des tarifs de transport, promotion de la marche à pied, et utilisation de ressources digitales pour anticiper les déplacements.

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [](#)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *