1 mars 2024

L’inflation a-t-elle vraiment été une catastrophe pour toutes les entreprises ?

Face à des phénomènes économiques tels que l’inflation, les entreprises ont nécessairement dû s’adapter. Au-delà des stratégies traditionnelles comme la diversification des fournisseurs, l’expansion internationale ou l’utilisation du « Pricing Power », d’autres pratiques ont vu le jour pour naviguer dans ces eaux inflationnistes, comme la controversée « shrinkflation ». Quelques-uns se sont réorganisés pour mieux contrôler leur cash-flow et ont adopté une attitude proactive.

Les leçons de l’inflation pour les entreprises

Malgré les a priori négatifs qu’on peut avoir sur l’inflation, celle-ci substitue des leçons précieuses pour les entreprises. Au lieu de simplement adopter une posture défensive en espérant des jours meilleurs, certaines entreprises ont pris l’initiative de réviser leurs processus internes. Elles ont ainsi pu identifier leurs points faibles et ont mis en place de nécessaires restructurations. En outre, beaucoup d’entreprises ont choisi de se détacher du rôle de banquier pour leurs clients, qui consiste à assurer des conditions de paiement prolongées. Bien que cela puisse causer certaines pressions de trésorerie, cette position a permis à ces entreprises d’abolir certains fardeaux financiers pour assurer une plus grande stabilité structurelle.

La centralité du cash-flow et la philanthropie financière

L’adoption de politiques strictes en matière de conditions de paiement a offert aux entreprises une prise en main ferme sur leurs cash-flows, un volet souvent négligé malgré son importance. En effet, la restauration et la gestion du cash-flow sont primordiales, surtout en temps d’inflation. Cela oblige les entreprises à optimiser et à réorganiser leurs processus Order To Cash. Cela comprend l’optimisation des contrats clients, la gestion précise des processus de facturation et l’établissement d’un suivi des factures.

En dernier, une autre précaution remarquable prise par certaines entreprises est l’adoption d’une posture financière prudente. En refusant de jouer le rôle de banque pour leurs clients, ces entreprises s’assurent une stabilité qui leur permet de prospérer malgré une économie incertaine. L’inflation, malgré ses dégâts, peut ainsi être vue comme une opportunité pour ces entreprises d’accélérer leur restructuration interne et d’investir dans des ajustements judicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *