18 juin 2024

Pourquoi les Français privilégient-ils des épargnes sans risques ?



Les Habitudes D’épargne des Français : Un regard attentif sur les tendances et les perceptions


Les Habitudes D’épargne des Français : Un regard attentif sur les tendances et les perceptions

Face à l’incertitude économique, les Français continuent de se démarquer par leur propension à épargner. Selon une étude récente réalisée
par l’Ifop pour Altaprofits, la majorité des Français épargne avec une régularité notable, favorisant principalement la sécurité financière à long terme.

Un penchant pour la sécurité

En effet, comme le soulignent les études, l’attrait principal des Français en matière d’épargne est la sécurité financière. Les produits d’épargne sans risques semblent l’emporter sur les options à risque plus élevé, même si ces dernières peuvent potentiellement générer des rendements plus élevés. Malgré la popularité fluctuante de l’assurance-vie, ce produit d’épargne semble retrouver sa place dans les choix d’épargne des Français, tandis que le Plan Épargne en Actions (PEA), tend à maintenir sa place.

Il est également intéressant de noter que les femmes et les personnes âgées tendent à privilégier davantage les produits d’épargne sans risque, probablement en raison de leur stratégie d’épargne plus conservatrice.

Investissement responsable : un potentiel à exploiter

Malgré l’importance croissante de la finance durable, l’épargne responsable peine encore à trouver sa place parmi les Français. Moins de 10% des Français investissent actuellement dans des produits d’investissement durable, en grande partie en raison d’une méconnaissance des critères et des indicateurs de finance durable, tels que les critères ESG et le label ISR.

Cette méconnaissance, couplée à des préoccupations en termes de risques financiers et de possibles pratiques de greenwashing, empêche une plus grande adoption de l’investissement responsable. Toutefois, l’intérêt croissant des jeunes générations envers la finance durable laisse présager une tendance positive pour l’avenir.

Les jeunes générations : un vecteur de changement

En effet, chez les jeunes générations, on observe une sensibilité croissante à la finance durable. Les moins de 35 ans sont plus enclins à favoriser les investissements responsables et ont une meilleure connaissance des indicateurs de finance durable. Ainsi, avec une ouverture plus grande aux investissements durables, les jeunes générations pourraient être les moteurs d’un changement significatif dans les pratiques d’épargne des Français.

Comme l’a souligné Stellane Cohen, présidente d’Altaprofits, « _les jeunes générations sont les plus sensibles à la finance durable ; elles sont les plus à même de flécher leur épargne vers le financement de la transition écologique_. » Ce commentaire souligne l’importance de continuer à sensibiliser et à éduquer les jeunes générations à la finance durable.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *