14 juin 2024

Richesse : un nombre record de millionnaires en 2023

Fortune mondiale : croissance notable des millionnaires en 2023

Floraison des millionnaires : une progression majoritairement en Amérique du Nord

Selon le « World Wealth Report » de Capgemini paru le 4 juin 2024, l’univers des millionnaires s’élargit. L’année 2023 a vu s’élever le nombre d’individus possédant plus d’un million de dollars (somme excluant les résidences principales) à 22,8 millions, soit une hausse de 5,1% comparé à l’année précédente. Ce phénomène est particulièrement remarqué en Amérique du Nord où la progression des millionnaires est de 7,1% tandis que leur fortune cumulée augmente de 7,2%. L’Asie-Pacifique et l’Europe n’ont pas manqué le coche mais présentent des taux de croissance plus modestes.

Les marchés financiers mondiaux ont notablement contribué à cette progression. La valorisation des principaux indices boursiers pour l’année 2023 a été spectaculaire : le Nasdaq américain a enregistré une croissance de 43%, le S&P 500 de 24%, le CAC 40 en France de 16% et le DAX en Allemagne de 20%. Les actions technologiques et en particulier celles reliées à l’Intelligence Artificielle générative ont été des acteurs majeurs de cette performance.

Des trilliards de dollars de richesse contre des inégalités grandissantes

La richesse cumulée des plus fortunés dans le monde a atteint un sommet en 2023, chiffrée à 86 800 milliards de dollars, soit une croissance de 4,7% en comparaison à 2022. C’est le niveau le plus élevé de ces données économiques depuis que Capgemini a commencé à établir cette analyse économique en 1997.

Ces fortunes colossales et leur croissance en parallèle des inégalités enflamment les débats sur la contribution des plus riches à l’effort fiscal. Le G20 est l’épicentre de ces discussions, avec notamment la proposition de la France et du Brésil d’instaurer un impôt minimal mondial sur les plus grandes fortunes. Si cette initiative est adoptée et si les quelques 3 000 milliardaires de la planète versaient au minimum 2% de leur fortune en impôt sur le revenu, ce sont 250 milliards de dollars supplémentaires qui seraient collectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *