2 mars 2024

Transport : l’appli SNCF Connect ne gère toujours pas les correspondances !




SNCf Connect : Des dysfonctionnements non négligeables malgré un budget colossal

SNCf Connect : Des dysfonctionnements non négligeables malgré un budget colossal

Il peut paraître surprenant qu’après deux ans de fonctionnement, l’application SNCF Connect présente toujours des écueils non négligeables. Bien que la majorité des difficultés rencontrées lors du démarrage de l’application ont été résolues, un élément clé semble avoir été négligé. En dépit d’une nette amélioration depuis le début de l’année, l’application propose des correspondances improbables entre différents types de trains.

SNCF Connect : Un problème de correspondances

Les utilisateurs de SNCF Connect ont remarqué, non sans déconcertation, que l’application suggère des correspondances entre le RER N et le TGV à la gare Montparnasse, avec seulement deux minutes pour changer de train. Un défi que peu de voyageurs arriveraient à surmonter dans une gare de la taille de Montparnasse. Ceci est d’autant plus troublant sachant que la SNCF n’est pas réputée pour sa ponctualité exceptionnelle. Les voyageurs risquent ainsi de manquer leur train de correspondance et de devoir acheter un nouveau billet, souvent à des tarifs plus élevés.

Voici une capture d’écran illustrant ce dysfonctionnement sur l’application SNCF Connect pour un trajet de Versailles à Lorient :

Jusqu’où va le coût de cette application ?

Le coût de l’application suscite également des interrogations. Bien que la SNCF n’ait pas officiellement annoncé le montant final du développement de l’application, la presse fait état d’un chiffre allant jusqu’à 50 millions d’euros. Selon Capital, le développement des technologies et de l’application aurait coûté à lui seul 20 millions d’euros en 2022. Les autres dépenses auraient englobé des postes tels que l’hébergement ou encore l’indemnisation suite à la rupture du contrat avec Expedia.

En dépit de ce budget colossal, les utilisateurs rencontrent toujours des problèmes avec l’application, comme la question des correspondances. La SNCF, qui jusque-là, ne s’est pas prononcée sur ces dysfonctionnements, se doit de rectifier le tir pour offrir à ses usagers un service de qualité.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *