1 mars 2024

2023 a été l’année la plus chaude depuis 100.000 ans !

L’année 2023 est devenue l’année la plus chaude jamais enregistrée, brisant le précédent record de 2016 avec une température moyenne planétaire de 14,98°C. C’est ce que nous révèle le programme européen Copernicus sur le changement climatique (C3S), signalant que nous approchons dangereusement du seuil de +1,5°C prévu par l’accord de Paris.

L’année 2023 : Un nouveau record de température mondiale

L’avertissement provient du rapport du C3S qui déclare qu’ « En 2023, chaque jour a dépassé de plus de 1°C la température de l’ère préindustrielle », comme le remarque Samantha Burgess, directrice adjointe de l’organisation. L’année a vu tomber une multitude de records avec une température moyenne mondiale de 14,98°C, surpassant celle de 2016 de 0,17°C. Ce qui est particulièrement surprenant, c’est que cette hausse s’est produite malgré l’absence d’un phénomène El Niño prononcé pendant une majeure partie de l’année. Burgess prévient également que les nôtres pourraient dépasser le seuil symbolique de +1,5°C de l’accord de Paris dès 2024.

Il est important de noter que selon les archives paléoclimatiques de C3S, « les températures de 2023 sont probablement les plus chaudes de ces 100.000 dernières années », signalant la gravité de la situation climatique à laquelle nous sommes confrontés. Nous subissons désormais des températures qui n’ont pas été vues depuis la Préhistoire, période qui s’est conclue il y a environ 5.000 ans.

L’avenir ne présage rien de bon

L’accord de Paris avait fixé comme objectif un réchauffement limité à +1,5°C, et l’année 2023 a dangereusement flirté avec cette limite. Selon l’ONU, cet aperçu donne une image effrayante de ce qui nous attend si des mesures adéquates ne sont pas prises rapidement. Les données de Copernicus corroborent cette perspective, en révélant que « près de 50 % des jours de 2023 ont dépassé la hausse de 1,5°C par rapport au niveau de 1850-1900 ».

Non seulement nous avons vécu l’année la plus chaude jamais enregistrée, mais nous avons également assisté à des phénomènes climatiques extrêmes à travers le monde. De graves sécheresses en Afrique, d’importants feux de forêt en Europe et au Canada, rappelant sans cesse les effets dévastateurs du changement climatique. En outre, les océans du monde, absorbant 90% de l’excès de chaleur généré par le réchauffement, ont lui aussi atteint une température record, avec un pic de 20,96°C le 30 juillet 2023. Tous ces éléments mettent en évidence le besoin urgent d’une action décisive et planifiée pour atténuer les impacts du changement climatique.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *