19 avril 2024

Alimentation : le climat va enflammer les prix dans les années à venir ?

La hausse des températures pourrait faire flamber les prix alimentaires au global

Impact du réchauffement climatique sur l’économie alimentaire

Une récente publication dans la revue Communications Earth and Environment sonne l’alerte en soulignant que le réchauffement climatique pourrait entrainer une augmentation non négligeable des coûts de l’alimentation à l’échelle mondiale, avec une acuité particulière dans les pays sudistes. Cette conclusion repose sur l’étude de Maximilian Kotz et de son équipe, qui ont scruté les variations climatiques et les prix alimentaires de 121 pays sur une période s’étendant de 1991 à 2020. Il en ressort l’annonce préoccupante d’une hausse probable de l’inflation alimentaire située entre 1.49 et 1.79 point de pourcentage annuel, en fonction des scénarios anticipés pour 2035.

Cette recherche précise également que le réchauffement climatique semble ne pas influencer significativement d’autres aspects des dépenses des ménages, hormis l’électricité, notoirement influencée par les variations de température. L’agriculture, en revanche, reste un secteur particulièrement sensible aux mutations climatiques. Les retombées de cette réalité ne seront pas limitées à une zone géographique précise, mais seront au contraire ressenties au niveau global, impactant de manière disproportionnée l’hémisphère Sud, en particulier l’Afrique et l’Amérique du Sud.

Un regard révélateur sur le passé, vers un futur incertain

Le lien entre hausse des températures et inflation alimentaire n’est pas nouveau. L’été 2022 en Europe a d’ailleurs clairement illustré ce phénomène : la vague de chaleur a entrainé une augmentation de 0,67 point de pourcentage de l’inflation alimentaire, touchant plus particulièrement le Sud du continent. Cette situation n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend si le changement climatique continue de s’accentuer. La fréquence et l’ampleur des phénomènes climatiques extrêmes pourraient croitre, et avec elles, leurs impacts sur l’économie alimentaire.

Face à ce constat, une inquiétude légitime émerge. Serons-nous en mesure de maintenir l’accessibilité à la nourriture à l’échelle planétaire face à ces changements soudains ? Au-delà de la simple question du coût, c’est la sécurité alimentaire, la gestion des ressources et l’obligation de creative innovation dans le domaine agricole qui sont remises en question pour contrer les effets du réchauffement climatique. L’heure est au défi mondial, nécessitant une action collective et des stratégies d’adaptation pour garantir à chacun un accès à l’alimentation, dans un contexte climatique en pleine mutation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *