1 mars 2024

Alimentation : les Français achètent toujours plus de malbouffe

Les consommateurs adorent toujours acheter de la malbouffe, et c'est forcément une mauvaise nouvelle. La hausse des prix en grande surface a obligé les Français à modifier leurs habitudes d'achat. Selon Circana, 236 catégories de produits sur 313 ont vu leurs ventes chuter entre octobre 2022 et octobre 2023. Le luxe et le non-essentiel comme le champagne (-18%), le foie gras (-29%), le savon (-10%) ou encore les huiles (-16%) ont été les plus touchés.

Paradoxalement, certains produits ont brillé. Notamment, la volaille et ses dérivés, comme les cordons-bleus, ont vu leurs ventes grimper de 12%. Au total, 77 catégories de produits ont vu leurs ventes considérablement augmenter. D'autres produits « tout fait » ont également vu leurs ventes augmenter : les pâtes fraîches et fromages fondus (+5,7 %), les quiches/tartes salées (+7,6 %), et les plats cuisinés déshydratés (+7,7 %).

Malbouffe : les ventes des chewing-gums et des boissons énergétiques cartonnent

La malbouffe a malheureusement gagné du terrain. Le pain de mie (+4,3%), les cacahuètes (+4,6%), la pâte à tartiner (+5,4%) et les chips (+5,5%) ont connu une hausse de vente. Malgré des augmentations de prix significatives sur ces produits, ils semblent répondre à un désir de plaisir des consommateurs. Le prix du pain de mie a par exemple augmenté de plus de 20 % en un an !

Avec des hausses de 9,8% pour les chewing-gums et 10% pour les boissons énergétiques, il semble que, malgré la réduction globale des dépenses, les Français cherchent à se faire plaisir. Mais avec un impact potentiellement négatif sur la santé.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *