19 avril 2024

Alimentation : l’origine de tous les ingrédients dévoilée ?




Origine des produits en France: faire la lumière sur les pratiques trompeuses


Fabrications trompeuses: une enquête dévoile le côté obscur du drapeau tricolore sur nos produits

Il est monnaie courante de voir le drapeau tricolore fièrement affiché sur les produits que nous consommons. Mais l’origine des produits véritablement « made in France » est-elle aussi transparente qu’il y paraît ? La répression des fraudes a récemment dévoilé une réalité plus sombre. Dans une enquête portant sur 1 000 établissements, 372 anomalies ont été constatées. De graves infractions à la règlementation, équivalant à des pratiques commerciales trompeuses, pourraient entraîner des sanctions pénales dans 70 cas. Face à cette situation, les fabricants font l’objet d’un examen plus minutieux.

La réalité derrière le « made in France »

De nombreux fabricants mettent en valeur l’appellation « made in France », même lorsque la majorité des ingrédients de leurs produits proviennent de l’étranger. L’obligation légale d’indiquer l’origine des produits s’applique actuellement uniquement aux produits bruts, et non aux produits transformés. Comme le précise un membre du cabinet du ministre dans une interview à l’Usine Nouvelle, « _Le drapeau français où les références à la France ne sont utilisées que dans un sens […] il y a un affichage sur les œufs d’origine française, mais rien sur l’huile qui constitue 70% de la recette_ ».

Origine score: un pas vers plus de transparence

Après la divulgation de ces pratiques, Olivia Grégoire, ministre déléguée aux PME et au Commerce, prône la transparence. Elle propose la création d’un « origine score » dans l’esprit des revendications des agriculteurs en colère, dispositif qui indiquerait clairement l’origine des ingrédients et le lieu de fabrication. Cette initiative vise à mettre en valeur les circuits courts et les produits agricoles locaux. Elle soulève néanmoins la question de son timing, à quelques jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture. Alors, véritable souci pour le consommateur ou simple manoeuvre politique ? Seul l’avenir nous le dira.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *