1 mars 2024

Automobile : la ZFE de Strasbourg, conservée ou supprimée ?

La Zone à Faibles Émissions (ZFE) de Strasbourg maintenue malgré l’amélioration de la qualité de l’air

Erronément interprétée, une amélioration atmosphérique suscite des inexactitudes

Les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) publiait récemment un reportage sur une décroissance notable de la contamination atmosphérique, plus précisément du dioxyde d’azote (NO2), à Strasbourg. Selon cette source, pour la première fois en 2023, la concentration de ce polluant mesurée sur le territoire de l’Eurométropole est passée sous la barrière réglementaire. Cette annonce, mal perçue comme l’indicateur d’une possible annulation de la ZFE, a déclenché une vague de réactions contradictoires chez les automobilistes strasbourgeois.

Cependant, Pia Imbs, Présidente de l’Eurométropole de Strasbourg, est rapidement intervenue pour rétablir les faits lors d’une conférence de presse tenue le 8 février 2024. Le maintien de la ZFE et son application « pédagogique » ont été confirmés, malgré l’absence d’outils de contrôle automatique annoncés par le gouvernement.

Adoptées au sein de la ZFE, les restrictions de circulation demeurent d’actualité

Au cœur du dispositif de la ZFE, on retrouve les restrictions de circulation basées sur les vignettes Crit’Air, des labels qui mesurent le niveau de pollution émis par chaque véhicule. En vigueur depuis le 1er janvier 2024, ces restrictions concernent les propriétaires de véhicules équipés d’une vignette Crit’Air de classe 4 et ceux sans vignette, implicitement plus sources de pollution. Ces derniers sont désormais interdits de circulation au sein de l’Eurométropole de Strasbourg. À partir du 1er janvier 2025, les véhicules Crit’Air 3 seront également concernés par ces restrictions.

Les automobilistes ne respectant pas ces mesures s’exposent à des sanctions, notamment une amende de 3e classe — 68 euros pour les voitures légères et 135 euros pour les camions. Les autorités procèdent à des contrôles de façon aléatoire pour vérifier la conformité de la vignette Crit’Air affichée sur chaque véhicule avec les restrictions de la ZFE. Les automobilistes strasbourgeois doivent donc se préparer à une continuité de ces règles, d’autant plus que les normes européennes du dioxyde d’azote pourraient devenir plus strictes dans un futur proche, l’Union européenne envisageant de réduire ses seuils réglementaires.

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *