1 mars 2024

Banque : de plus en plus de fraude aux moyens de paiement




Augmentation de la fraude aux moyens de paiement en France: Comment être plus vigilant?

Il ressort d’un récent rapport de la Banque de France que la fraude aux moyens de paiement connaît une hausse sur le territoire français. Malgré une fréquence de fraudes considérée comme faible comparée au volume annuel des transactions, cette problématique requiert une attention croissante.

La recrudescence de la fraude aux moyens de paiement en chiffres

Les statistiques du premier semestre 2023 de la Banque de France expose une croissance notoire de 16,9% du volume des fraudes et de 5,4% de leur valeur, comparativement à la même période de l’année précédente. Cette hausse se traduit par 4,1 millions d’opérations frauduleuses, induisant un préjudice de 628 millions d’euros aux victimes. Le chèque, bien que moins utilisé (2,8% des transactions), présente un taux de fraude élevé, majoritairement dû aux chèques perdus ou volés. Les virements bancaires représentent pour leur part 24% des montants fraudés.

Parallèlement, il est notable que cette escalade de la fraude suit une croissance des transactions. Plus nous effectuons de transactions, plus le risque de fraude se densifie. Selon la Banque de France, les transactions ont connu une progression de volume de 8% durant la première moitié de l’année 2023, soit un total de 16,1 milliards. En dépit de cela, la hausse en volume de la fraude est de 5,4%, suggérant un encadrement amélioré de la fraude.

Comment se prémunir contre la fraude aux moyens de paiement ?

Dans ce contexte de fraude croissante, il est crucial de rester vigilant. Il est nécessaire de contrôler l’authenticité des expéditeurs d’e-mails et de SMS et d’éviter les connexions via des liens de provenance douteuse. Également, il est essentiel de rappeler que les institutions bancaires ne requièrent jamais la validation d’opérations en direct ou la restitution de carte bancaire. Les consommateurs se doivent donc d’être prudents et de ne jamais divulguer de code, de numéro de carte ou vos coordonnées bancaires.

Par ailleurs, les consommateurs sont fortement encouragés à maximiser les mesures de sécurisation pour les transactions effectuées en ligne, que ce soit sur des sites e-commerce ou autres. Parmi ces mesures de sécurisation, l’authentification à deux facteurs, avec un code de sécurité reçu par SMS, ou l’usage d’applications bancaires sont devenus une norme pour réduire les risques de se faire avoir par les fraudeurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *