1 mars 2024

Calendriers de l’avent : le prix du chocolat, une arnaque ?

Chaque fin d'année, les fabricants de calendriers de l'Avent, tels que Milka, Kinder, Lindt et d'autres, dévoilent leurs créations, provoquant l'excitation des enfants qui ont hâte d'ouvrir leurs petites fenêtres. Mais derrière celles-ci se cache une jolie arnaque. Les fabricants n'hésitent pas à profiter de la tradition des calendriers de l'Avent pour faire grimper le prix du chocolat au kilo. Accrochez-vous bien parce qu'ils ne le font pas qu'à moitié.

cSelon le paléaniste Circana, le prix moyen au kilo d'un calendrier de l'Avent vendu en grande surface est de 42,6 euros, alors que pour le même chocolat, sous forme de tablette, le prix au kilo est de 12,60 euros ! Prenons l'exemple du calendrier Kinder Chalet. Celui-ci est vendu entre 47,01 euros et 54,08 euros le kilo, selon les magasins de grandes surface, alors que le prix moyen au kilo (habituel) des chocolats qu'il contient est de 29,34 euros. Cette tendance n'est pas isolée et c'est bien pourquoi les fabricants mettent le paquet sur le marketing et leur packaging.  Il faut par ailleurs noter que, comme le souligne Circana, les prix des calendriers a grimpé de 8,6 % en un an, surpassant ainsi l'augmentation des tablettes de chocolat qui n'est que de 5,4 %.

Calendrier de l'Avent : une tradition devenue bien lucrative

Le marché du calendrier de l'Avent est colossal. En 2018, près de 12 millions de calendriers de l'Avent chocolatés ont été vendus et les fabricants se sont partagé un chiffre d'affaires de 65 millions d'euros. Depuis plusieurs années, on trouve de multiples variantes de calendriers de l'Avent pour tout : Playmobil, fromages, bières, produits de beauté… Mais la version chocolatée reste la plus appréciée. Elle tient à elle seule près de 40 % (38 %) du chiffre d'affaires du marché des calendriers de l'Avent, et les fabricants ne sont pas près d'en laisser une mienne. En 2015, c'est la marque Kinder qui dominait le marché de la confiserie en détenant plus de 45 % de parts de marché.

Mais d'où vient la tradition du Calendrier de l'Avent ?  Il faut remonter au XIXe siècle, en Allemagne, pour retrouver les origines de cette tradition. Celle-ci consistait à allumer des bougies sur une couronne de bois durant les quatre dimanches précédant Noël. Une coutume qui a évolué pour devenir le calendrier de l'Avent moderne, avec Gerhard Lang, un éditeur allemand, qui a commercialisé les premiers exemplaires imprimés en 1908. Cette tradition a ensuite fait ses premiers pas en France après la Seconde Guerre mondiale. Initialement, le calendrier de l'Avent est une tradition chrétienne, où des images pieuses étaient remises aux enfants chaque jour. Le premier calendrier avec des fenêtres à ouvrir date de 1920 et il restait attaché aux représentations bibliques. C'est seulement en 1958 que les confiseurs ont introduit des chocolats dans les calendriers, transformant cette tradition en une pratique séculière.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *