19 avril 2024

Chèque carburant : supprimé pour faire des économies

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

Chapeau : De vastes efforts visant à resserrer le budget de l’État ont été signalés par les récents déclarations du ministre Bruno Le Maire qui annonce un économie de 10 milliards d’euros suite à la révision à la baisse des prévisions de croissance de la France. Parmi ces mesures, le chèque carburant, bénéficiant aux ménages les plus démunis, sera supprimé, une décision qui semblerait impacter leur revenus de travail et leur capacité d’achat.

Une réduction des dépenses de l’État au détriment des ménages modestes

Les annonces gouvernementales révèlent une politique économique qui semble s’aligner à une orientation d’austérité. Le ministre Bruno Le Maire a fait part de dépenses réduites de 10 milliards d’euros dans le budget de l’état suite à la chute des prévisions de la croissance française passant de 1,4% à 1%. Outre les réductions dans les budgets des ministères, le [‘chèque carburant’](https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/budget-bercy-supprime-le-cheque-carburant-pour-atteindre-son-objectif-de-deficit-public_AD-202402200362.html?at_brand=BFMTV&at_compte=bfmbusiness&at_plateforme=twitter&at_campaign=Fan_pages&at_medium=Community_Management), vient subir la même augmentation, une mesure qui porte préjudice aux ménages défavorisés. Ces derniers verront leurs revenus du travail et leur pouvoir d’achat réduits.

L’abolition du chèque carburant : un coup dur pour les ménages les plus vulnérables

Créé dans un contexte d’envolée des [prix du pétrole](https://www.economiematin.fr/cheque-carburant-extension-beneficaire-2024), le chèque carburant devait être activé si les prix à la pompe dépassaient les 2 euros le litre, ce qui n’a pas encore eu lieu. Cependant, les prix oscillent toujours entre 1,80 et 1,90 euro le litre. En vertu de la nouvelle politique économique, peu importe le coût du carburant, les bénéficiaires n’auront plus droit à ce dispositif. Cette mesure impactera directement 50% des ménages les moins aisés ainsi que les 1,6 million de nouveaux bénéficiaires potentiels de 2024. Ainsi, le budget initial prévu pour le chèque carburant, soit 600 millions d’euros, sera économisé. Cependant, on peut se poser la question de l’impact social de telles économies sur les ménages les plus vulnérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *