1 mars 2024

Croissance : la Banque de France anticipe son retour… en 2026 !

Les récentes prévisions de la Banque de France, commentées sur Radio France par son gouverneur François Villeroy de Galhau, esquissent un tableau de l'économie nationale marqué par une croissance qui devrait reprendre et une inflation qui retombera à des niveaux plus adéquats.

Croissance : elle sera de retour mais dans plusieurs années

La Banque de France a récemment ajusté ses prévisions de croissance pour 2023, annonçant un ralentissement à 0,8%, légèrement inférieur aux prévisions antérieures. Cependant, loin d'être un signe de récession, ce ralentissement est perçu comme une étape transitoire vers une reprise graduelle. « C'est une révision limitée sur l'année 2023. C'est un ralentissement, incontestable, mais ce n'est pas une récession comme on le craignait il y a un an », a déclaré François Villeroy de Galhau.

Les prévisions s'étendent jusqu'en 2026, avec une croissance attendue de 0,9% en 2024, 1,3% en 2025, et 1,6% en 2026. « Notre économie traverse évidemment, en France comme en Europe, une navigation difficile depuis le Covid et l'invasion russe en Ukraine. Nous restons vigilants, mais nous sommes un peu plus confiants parce que le brouillard commence à se dissiper un peu. »

L’inflation va bel-et-bien ralentir !

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a exprimé un optimisme prudent quant à l'avenir économique du pays. Il a déclaré : « Nous allons ramener l'inflation à 2% d'ici 2025 au plus tard. Et ça c'est une bonne nouvelle sur le pouvoir d'achat, parce que les prix vont augmenter moins vite que les salaires », soulignant ainsi l'engagement de la Banque à stabiliser l'économie.

Il a également noté une baisse significative de l'inflation, passant de 7% en début d'année à environ 3,5% vers la fin, avec une cible de 2,5% pour l'année prochaine. Ces déclarations mettent en lumière une stratégie économique visant à équilibrer prudemment croissance et contrôle de l'inflation.

L'inflation montre des signes de désescalade. La Banque de France prévoit une inflation moyenne de 5,7% en 2023, avant de chuter à 2,5% en 2024. Cette désinflation, selon les experts, devrait se poursuivre, atteignant des niveaux inférieurs à 2% d'ici 2025.

Croissance élevée et inflation en baisse : le retour du pouvoir d’achat ?

François Villeroy de Galhau a affirmé que les salaires commenceraient à augmenter plus rapidement que les prix dès 2024, signalant une amélioration du pouvoir d'achat pour les Français. « Il ne faut pas penser qu'il y a un arbitrage entre l'inflation et l'activité : l'inflation est le premier ennemi de la croissance parce que c'est aussi le premier ennemi de la confiance », a-t-il expliqué

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *