19 avril 2024

Data Privacy Day 2024 : Les entreprises doivent avoir une vue générale de leurs données

Nouvelles Perspectives du Data Management dans les Entreprises Françaises

Chapeau : Une récente étude de la société leader Denodo met en lumière la place centrale que les données occupent dans le quotidien des travailleurs français. Elle souligne également les défis et questions que pose leur gestion dans un contexte d’automatisation et de surabondance de l’information.

L’omniprésence des données et les défis de leur gestion

La dernière publication de l’entreprise de gestion de données Denodo, intitulée « Data Gap Report », met en évidence une tendance intéressante : 83% des travailleurs en France sont confrontés chaque jour à la manipulation des données. Elle fait aussi ressortir les difficultés inhérentes à la gestion des informations. Deux problématiques majeures émergent : la conformité aux normes légales, qui préoccupe 28% des entreprises, et la surcharge de données à traiter, qui en concerne 20%.

Le rapport souligne un point essentiel pour la majorité des grandes entreprises européennes : l’accès facile à l’information pour tous les collaborateurs. En effet, pour 71% d’entre elles, une donnée prend véritablement de la valeur quand elle est accessible à l’ensemble du personnel.

Vers une gestion optimisée des données distribuées

La gestion des données en entreprise est en constante évolution. En France, environ la moitié des entreprises voit un avantage certain à intégrer des informations provenant de diverses sources de manière souple et agile, tout en respectant le cadre légal de la protection des données personnelles. Cette dynamique est engendrée par la croissance exponentielle de la production de données et leur utilité diverse et variée. Un enjeu majeur pour les entreprises est donc d’avoir une vision globale de ces données distribuées à divers endroits.

La protection des données, et par conséquent l’alignement sur la législation, représente l’une des principales préoccupations en entreprise. Pour minimiser les risques, il est crucial de renforcer les politiques de sécurité globales. Cela passe notamment par une gestion des accès en fonction du rôle de l’utilisateur et de sa localisation. Le rapport Denodo suggère également une refonte des politiques pour prendre en compte les données distribuées. L’objectif n’est plus de gérer des données dupliquées physiquement, mais d’adopter une gestion logique pour connecter en temps réel des données disparates sans réplication.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *