19 avril 2024

Eau potable : la moitié est perdue à cause des fuites !



Préservation de l’eau potable en France: une priorité nationale



Préservation de l’eau potable en France: une priorité nationale

Sur le papier, le pays de l’eau potable s’avère en réalité une terre de gaspillages. Avec des canalisations anciennes et défectueuses, de nombreuses communes voient leur précieuse ressource se perdre en route vers les consommateurs. Pourtant, face à cette réalité alarmante, des initiatives nationales sont prises pour corriger le tir.

Un patrimoine aqueux en piteux état

La carte de distribution d’eau potable de l’Hexagone, dévoilée par l’association Intercommunalités de France, dessine un tableau préoccupant. Près de 200 collectivités voient plus de la moitié de leur eau potable se volatiliser avant d’atteindre les robinets. Certains réseaux n’ont pas vu de travaux de rénovation depuis plus d’un siècle, menant à une situation qualifiée d' »aberrante » par le président Emmanuel Macron.

Les plus petites communes sont les plus touchées par ce phénomène de fuites massives. Certaines perdent jusqu’à 91% de leur eau potable avant qu’elle n’arrive aux ménages. Avec des coûts de réparation des canalisations pouvant atteindre le million d’euros par kilomètre, la situation financière des collectivités locales rend impossible la résolution du problème sans un soutien externe.

Des efforts nationaux pour préserver l’eau

Face à cette situation catastrophique, le gouvernement a lancé, en mars 2023, un plan afin de pallier les dégâts. Emmanuel Macron a alors annoncé une enveloppe de 53 millions d’euros destinée aux 170 communes prioritaires. Cette somme, bien que non négligeable, reste insuffisante pour répondre aux besoins massive de modernisation des infrastructures, comme l’indiquent les chiffres de Régis Banquet, président de l’association Intercommunalités de France.

Si les aides nationales s’avèrent insuffisantes, les collectivités locales n’auront d’autre choix que de faire porter le coût des réparations à leurs habitants. Une augmentation des factures d’eau serait alors inévitable, un scénario que personne ne souhaite. Des efforts conséquents sont donc nécessaires pour protéger l’eau, une ressource de plus en plus précieuse.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *