1 mars 2024

Énergie : Préparez-vous à des factures de gaz explosives en 2024 !




La Taxe sur le gaz en France : Focus sur cette hausse déguisée

Gaz en France

Au premier coup d’oeil, le coût du gaz en France peut sembler stable. Mais est-ce réellement le cas ? Malgré les apparences, la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TICGN) a presque doublé, passant de 8,37 euros le mégawattheure (MWh) à 16,37 euros. Le gouvernement justifie cette hausse par la baisse des cours mondiaux, la rendant ainsi « indolore » pour les consommateurs. Pourtant, en réalité, les ménages pourraient finir par payer le prix fort.

La hausse de la TICGN : des impacts différents selon les situations des consommateurs

La TICGN, qui n’a pas été modifiée depuis 2021, a connu une hausse significative. Cette augmentation impacte tous les foyers utilisant le gaz, en particulier ceux qui ont opté pour des offres à prix fixe. Pour ces consommateurs, la facture annuelle pourrait s’accroître en moyenne d’une centaine d’euros.

En revanche, pour les ménages ayant des offres à prix indexé, l’augmentation pourrait être modérée grâce à la compensation par la baisse du prix du MWh de gaz. Cependant, pour ceux ayant des contrats à prix fixe, la hausse de la taxe sera ressentie de manière plus intense. La hausse annuelle est estimée à environ 100 euros. En effet, malgré l’inertie du coût de l’énergie face aux fluctuations du marché pour les offres à prix fixe, la répercussion de la hausse de la taxe sur le coût de l’abonnement est entièrement supportée par les consommateurs.


Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *