1 mars 2024

Énergie : votre facture d’électricité va exploser en 2024

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, n’a pas laissé aux Français le moindre espoir de voir les factures énergétiques, et notamment d’électricité, baisser. Au contraire : il a annoncé sur France Info le jeudi 23 novembre 2023 que les Tarifs Réglementés de Vente (TRV) connaîtront une augmentation de 10% dès février 2024. Une augmentation qui n’étonne pas et qui est conforme à ce que le gouvernement avait déclaré auparavant.

Cette augmentation fait suite à des hausses déjà observées en 2023, avec des augmentations de 15% et 10% en février et août respectivement. La fin du bouclier tarifaire, prévue pour fin 2025, annonce encore des hausses progressives pour les ménages français.

« Je prends l'engagement qu'en février 2024, la hausse ne pourra pas dépasser les 10%. J'espère que ce sera moins » a déclaré sur France Info jeudi 23 novembre 2023, le ministre de l’Économie et des Finances.

Énergie : pourquoi les prix de l’électricité vont encore augmenter ?

Le mode de calcul actuel du TRV, qui dépend en partie des prix sur le marché de gros, rend la situation financière des ménages instable. En début 2022, le prix du MWh a atteint plus de 250 euros, ce qui a fait bondir le coût pour les ménages, bien que le bouclier tarifaire mis en place par l’exécutif ait réduit cette hausse. Mais le temps du « quoi qu’il en coûte », la période de dépenses sans compter liée à la Covid-19, est définitivement terminé. La dette publique française a grimpé à plus de 3.000 milliards d’euros en 2023, un record absolu.

La réforme d'EDF prévue pour 2026 vise à stabiliser cette situation. Un nouvel accord sur le prix de l'électricité fixera un niveau de prix moyen autour de 70 euros le MWh pour l'électricité nucléaire produite par EDF, offrant ainsi une protection permanente aux consommateurs.

D’ici-là, les ménages ne peuvent que subir les augmentations de prix qui seront annoncées et généralement confirmées. « Avant la réforme, 2024-2026, comme nous allons sortir du bouclier tarifaire, il y aura des augmentations progressives et limitées », a expliqué Bruno Le Maire au micro de FranceInfo.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *