19 avril 2024

Fraude sociale : plus de 100.000 piscines non déclarées découvertes

En 2023, la France a mis en lumière une lutte acharnée contre la fraude fiscale et sociale. Dans une époque marquée par un déficit grandissant – estimé à 5,3% pour cette même année – le premier ministre Gabriel Attal annonçait le recouvrement record de 15,2 milliards d’euros de fraude fiscale. Malgré cette performance, l’estimation réelle tourne autour de plus de 50 milliards d’euros par an. Sans oublier l’optimisation fiscale des entreprises et des milliardaires, comme l’a montré le cas du géant du luxe LVMH en 2023.

La fraude aux prestations sociales : un poids plume dans la balance

Contrairement à ce que certaines voix populistes tentent de faire croire, la fraude sociale ne représente qu’une part négligeable du total. Selon les données du gouvernement, 1,1 milliard d’euros ont été mis en recouvrement pour fraude sociale en 2023. Un record certes, mais cela représente seulement un quinzième de la fraude totale. La fraude aux prestations de la Caisse d’allocations familiales (CAF), par exemple, ne représente que 400 millions d’euros.

Même si le montant moyen des fraudes détectées a augmenté – passant de 7 200 euros par dossier en 2022 à 8000 euros en 2023 – cela ne représente toujours qu’un trentième du montant total de la fraude. Le tableau dressé par le gouvernement met en lumière la tendance inégalitaire de la fraude : elle concerne avant tout la fraude fiscale des plus riches, bien loin devant la fraude sociale souvent pointée du doigt.

140 000 piscines non déclarées : le symbole de la fraude fiscale

De toutes les formes de fraudes fiscales, une en particulier attire l’attention. En 2023, grâce à l’évolution des méthodes de détection, l’administration fiscale a découvert 140 000 piscines non déclarées. C’est un cas emblématique de la fraude à grande échelle pratiquée par les ménages les plus aisés. Ce nombre impressionnant est la preuve que les stratagèmes visant à payer moins de taxe foncière ou à éviter l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) sont toujours florissants.

Mais cela ne reste que la partie émergée de l’iceberg. Le fisc, grâce à l’utilisation des données croisées et des informations satellitaires, compte intensifier ses contrôles dans les années à venir. Ainsi, la lutte contre la fraude fiscale et sociale ne fait que commencer, nous donnant rendez-vous en 2024 pour de nouveaux comptes à rebours. Quel nombre de piscines sera alors découvert ? Réponse en 2025, avec l’espoir que les nouvelles méthodes de détection portent leurs fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *