1 mars 2024

Gaspillage : comment ne pas perdre une miette des repas de fêtes ?

Malgré une prise de conscience croissante, le gaspillage alimentaire reste un défi majeur, surtout pendant les fêtes de Noël. Les jeunes adultes sont particulièrement concernés : environ 71% des 18-34 ans déclarent acheter plus que d'habitude durant cette période. Cette tendance est étonnante, d'autant plus que 14% de cette tranche d'âge estime gaspiller plus d'un quart de la nourriture achetée.

Les produits les plus gaspillés sont le pain, les accompagnements tels que le riz, les pâtes ou les pommes de terre, et les apéritifs : toasts et verrines. Les desserts, la viande, les sauces et les sucreries ne sont pas épargnés non plus, ils finissent souvent au fond de la poubelle.

L'inflation actuelle influence également les comportements d'achat. Plus de six sondés sur dix vont adapter leurs achats cette année. Près de trois Français sur dix cherchent à réduire la quantité de leurs dépenses pour les fêtes, et environ un sur dix se tourne vers des produits premiers prix.

Des solutions pour réduire le gaspillage

Heureusement, 97% des sondés connaissent des méthodes pour réduire le gaspillage alimentaire. Parmi celles-ci, la congélation des restes, la donation du surplus à des proches, et la création d'un planning de repas sont fréquemment citées.

Pour aider les consommateurs, Too Good To Go propose aussi des "paniers festifs" et des "colis anti-gaspi festifs" à des prix réduits. Ces offres permettent d'acquérir des produits de fête de qualité, réduisant ainsi la tentation de "suracheter" et, par conséquent, le gaspillage. En outre, la nouveauté de cette année réside dans la livraison à domicile de colis composés de produits "premiums" à longue durée de conservation.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *