14 avril 2024

Héritage : le phénix des produits d’entretien made in France

Chapeau :

Les marques vintage s’apprêtent à faire un grand retour dans nos rayons, grâce à Héritage. Cette PME française se consacre à relancer des marques emblématiques de produits d’entretien tout en leur insufflant une nouvelle vie écoresponsable et locale. En fin d’article, découvrez comment cela se traduit dans la pratique.

Une renaissance sous le signe de l’innovation durable

Les produits Bonux, Baranne, Minidou, Vigor, O’Cedar, Décap’Four, Terra sont un véritable héritage français, longtemps absents de nos supermarchés. Toutefois, la PME Héritage, fondée en fin 2021 par Daniel Chassagnon et Richard Lerosey, se donne pour mission de remettre ces incontournables au goût du jour. L’objectif n’est pas seulement de revivifier ces anciennes gloires, mais aussi de les transformer en acteurs efficaces et responsables dans le secteur de l’entretien. Le défi est de taille : ces marques autrefois iconiques doivent allier efficacité, respect de l’environnement et une forte connotation historique. Comme l’indique Richard Lerosey à la Tribune, « nous souhaitons moderniser ces anciennes formules tout en conservant leur aura patrimoniale ».

La responsabilité écologique et la production locale à l’honneur

Pour redonner vie à ces anciennes recettes, Héritage a adopté une approche en trois axes : la durabilité, l’écologie et la production locale. Le défi principal a été de maintenir la production en France. Héritage s’affirme fièrement comme un défenseur du made in France, avec 97% de ses approvisionnements qui proviennent de l’Hexagone et 70% de sa production réalisée sur le territoire français. Cette démarche écoresponsable permet à Héritage de limiter son empreinte carbone tout en favorisant l’emploi local. Une initiative bien accueillie par les consommateurs français et les distributeurs malgré une concurrence féroce. En 2023, des marques emblématiques d’Héritage ont retrouvé leur place sur les rayons de Leclerc, Intermarché, Casino, Monoprix et Cora. En dépit de sa relative jeunesse, Héritage a généré un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros et emploie aujourd’hui 50 personnes, témoignant du succès de sa démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *