1 mars 2024

Il faudra payer plus cher les billets des TGV Inoui en 2024

Le paysage ferroviaire français s'ajuste face à l'inflation et aux coûts opérationnels croissants. Alors que Clément Beaune, ministre des Transports, a récemment annoncé le gel des tarifs pour les trains Ouigo et Intercités, une différence est faite avec les TGV Inoui. Ceux-ci desservent plus de 200 destinations en France et en Europe ; ils subiront une augmentation tarifaire modérée en 2024. Jean-Pierre Farandou, à la tête de la SNCF, a indiqué chez Franceinfo que cette hausse suivrait l'inflation sans la dépasser, ce qui fera suite à une augmentation de 5 % en 2023.

Les raisons derrière l’augmentation des TGV Inoui

La SNCF, confrontée à une augmentation de 6 % de ses coûts entre 2023 et 2024, attribue cette hausse principalement au coût des péages, qui représente 40 % du prix d'un billet de TGV. L'inflation totale pour 2023, estimée entre 4 et 5 % par la Banque de France, sert de référence pour l'ajustement tarifaire. La nécessité de répercuter ces coûts sur le voyageur est mise en avant par Jean-Pierre Farandou qui martèle ne pas vouloir aller au-delà de l’inflation.

La SNCF continue de développer ses offres Ouigo, avec des billets proposés entre 15 et 25 euros, représentant un quart des places TGV. L'objectif est d'atteindre un tiers de ces offres à bas coût. Cette stratégie vise à maintenir l'accessibilité des voyages en train, malgré l'augmentation des coûts de fonctionnement.

100 rames de TGV supplémentaires

En parallèle, la SNCF investit dans l'achat de 100 nouvelles rames de TGV, prévues pour 2025, afin d'augmenter la capacité sur les lignes les plus demandées. Cette démarche illustre une volonté de répondre aux besoins des voyageurs tout en gérant les contraintes économiques.

La SNCF, tout en faisant face à des défis économiques, tente donc de trouver un équilibre entre la nécessité d'ajuster ses tarifs et le maintien de l'accessibilité du transport ferroviaire. La promesse de Jean-Pierre Farandou de limiter l'augmentation des tarifs du TGV Inoui à l'inflation est un élément central de cette stratégie qui vise à préserver la popularité et à conserver au train un aspect aussi abordable que possible.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *