14 avril 2024

Immobilier locatif : plus d’un an pour trouver un logement ?





La recherche de logements en location devient de plus en plus pénible en France

La diffusion d’une récente étude d’Orpi, révélée par Le Figaro, a mis en lumière l’ampleur de la pénibilité de la recherche d’un logement en France. Plus d’un tiers des candidats à l’habitation locative déposent une dizaine de demandes avant d’obtenir une visite. Ce phénomène est sous l’effet de plusieurs facteurs : des loyers prohibitifs, une offre insuffisante et une demande en constante croissance, en particulier dans les grandes villes.

Une durée de recherche de logement en constant allongement

Le temps nécessaire à la recherche de logement en location en France est de plus en plus long, comme le souligne l’étude d’Orpi. Plus de 40% des français sont à la recherche d’un bien depuis plus d’un an. Les raisons de cet allongement sont multiples. D’une part, on observe une exigence croissante des propriétaires en termes de critères de sélection, rendant le nombre de logements disponibles pour location insuffisant, face à une demande toujours plus forte. D’autre part, l’augmentation continue des loyers rend l’accessibilité au logement de plus en plus compliquée pour les budgets modestes.

Une contrainte majeure : le montant du loyer

D’après l’étude, le montant du loyer constitue un défi de taille pour les ménages français. Environ les deux tiers envisagent un budget mensuel variant entre 500 et 800 euros pour leur loyer. Malgré qu’ils soient conséquents, ces montants restent insuffisants pour accéder à un logement, surtout dans les zones les plus recherchées. Pour remédier à ce problème, certains français augmentent leurs budgets locatifs. Cependant, toutes les tranches de la population n’ont pas cette possibilité. Les recherches se font majoritairement sur des T2 et T3. Les studios, quant à eux, n’intéressent que 6,6% des personnes cherchant à se loger.

Quels leviers activer pour relâcher la pression sur le marché locatif ?

Pour faire face à cette situation préoccupante, des mesures potentielles sont envisagées. Comme exemple de ces initiatives, nous pouvons mentionner la réforme du DPE, qui vise à améliorer la performance énergétique des logements et à remettre plus de 140 000 logements sur le marché. Le gouvernement français envisage également la suppression des avantages fiscaux accordés aux logements destinés à la location touristique. Cette suppression, bien que retardée, s’appliquera à partir de l’année 2024. Cette mesure pourrait bien causer des surprises aux français souhaitant profiter des Jeux Olympiques de 2024 pour louer leur logement aux touristes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *