1 mars 2024

Inflation : ce n’est pas encore gagné (mais ça va mieux)

La Banque de France, selon les déclarations de François Villeroy de Galhau vendredi 15 décembre 2023 sur l’émission Ecorama, envisage une tendance à la baisse de l'inflation pour 2023. Les dernières prévisions parlent d’une inflation annuelle légèrement supérieure à 5%, bien que les données de novembre 2023 soient plus optimistes. Sur un an, la hausse des prix n’aura été que de 3,5% au onzième mois de l’année.

Cependant, le gouverneur souligne l'importance de ne pas célébrer trop tôt, malgré des signes encourageants. « Nous voyons aujourd'hui un mouvement de désinflation général, y compris sur l'inflation sous-jacente, c'est-à-dire hors énergie et alimentation », a expliqué le gouverneur de la Banque de France.

Quelle prévision d'inflation pour la zone euro en 2024 et 2025 ?

Pour 2024, la BCE prévoit une inflation de 2,7%, suivie d'une baisse à 2,1% en 2025… pour la zone euro. Ces chiffres s'alignent sur l'objectif de stabilité des prix fixé par l'institution qui reste de 2%. Et mieux : selon les prévisions de la Banque Centrale Européenne, dès 2026 la hausse des prix retomberait sous ce seuil symbolique, à 1,9% en zone euro.

Villeroy de Galhau évoque la "théorie du dernier kilomètre", suggérant que les dernières étapes pour atteindre l'objectif d'inflation de 2 % pourraient être les plus ardues. « Il y a une théorie du dernier kilomètre, qui consiste à dire que la dernière partie du chemin vers l'objectif de 2% serait plus difficile », a-t-il expliqué. Une théorie à laquelle il ne « croit pas ».

Quelle prévision d'inflation pour la France en 2024 et 2025 ?

Les prévisions pour la France sont alignées sur celles de la zone euro, avec une inflation attendue de 2,1% en 2025. Cette convergence reflète les efforts coordonnés des politiques monétaires au sein de l'Union Européenne. En France, le taux d'inflation a déjà commencé à ralentir, passant de 4% en octobre 2023 à 3,8% en novembre, selon les normes européennes harmonisées.

Bien que les prévisions soient optimistes, Villeroy de Galhau insiste sur le fait que la lutte contre l'inflation est un processus continu. Il met en garde contre tout excès d'optimisme prématuré et prévient : il n’est pas impossible qu’un rebond « technique » de l’inflation survienne dans les mois à venir, « de quelques dixièmes de points ». « Il ne faut pas déclarer victoire trop tôt, mais dans ce combat contre l'inflation, nous marquons des point. »

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *