1 mars 2024

Les factures mobiles ne cessent d’augmenter, les opérateurs en profitent !





Une augmentation constante des tarifs télécoms : Est-ce vraiment justifié ?

Depuis l’année 2021, les tarifs des opérateurs télécoms, à notre grand mécontentement, ne cessent de grimper. Le revenu des opérateurs a en effet connu une hausse moyenne de 2% chaque année, mettant fin à une décennie de baisses continues. La hausse de ces tarifs affecte principalement les consommateurs jouissant d’abonnements haut et très haut débit.

Une hausse des tarifs shockante

Après une décennie de baisse, les tarifs des opérateurs télécoms connaissent une augmentation considérable. Selon l’Arcep, la hausse du revenu des opérateurs provient majoritairement de la croissance notable du marché mobile et de la progression du revenu des services fixes. Des augmentations qui ont permis aux opérateurs de vivre une très bonne année 2023.

Mais ce tableau idyllique pour les opérateurs se traduit par une augmentation significative des factures pour les abonnés. C’est notamment le cas pour ceux bénéficiant d’abonnements haut et très haut débit. En effet, l’ augmentation de tarifs est de 5,4% en moyenne, soit la plus forte depuis 2012. En conséquence, de nombreux consommateurs sont contraints de payer un abonnement fibre à plus de 30 euros par mois hors taxes et un forfait mobile à 15 euros en moyenne.

Une qualité de service améliorée pour justifier cette hausse ?

Face à cette inflation, on peut se demander si la qualité des services proposés par les opérateurs suit la même courbe ascendante. Ces derniers promettent en effet une plus grande couverture réseau, une meilleure vitesse de connexion ainsi que d’autres services additionnels pour justifier cette hausse.

Cependant, les consommateurs sont en droit de se questionner sur l’équilibre entre le coût et la qualité du service. Est-ce que ces améliorations justifient réellement une augmentation des tarifs ? Ou est-ce la balance penche-t-elle trop du côté du chiffre d’affaires des opérateurs ? Seul l’avenir nous le dira.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *