1 mars 2024

Nouvel An : y aura-t-il une pénurie d’huîtres ?

* [Facebook](#)
* [Twitter](#)
* [LinkedIn](#)
* [WhatsApp](#)
* [Telegram](#)
* [Plus](#)

Le 27 décembre 2023, une annonce conjointe de la Préfecture de la Gironde et du Comité régional de conchyliculture Arcachon Aquitaine (CRCAA) a jeté un froid : **l’ensemble des activités de pêche, de récolte et de commercialisation des huîtres du bassin d’Arcachon est suspendu suite à la détection de norovirus.** Cet agent pathogène est connu pour être le coupable de cas de gastro-entérite. La Préfecture a souligné : « _Les huîtres provenant du Bassin d’Arcachon sont déjà identifiées comme la source probable de l’infection_ ». La directive est explicite : « _A partir de maintenant, tous les lots de coquillages pêchés ou récoltés dans ces zones doivent être retirés de la vente._ ».

Cette action préventive, avant les festivités du [Nouvel An](https://www.lefigaro.fr/lyon/nouvel-an-la-prefecture-du-rhone-interdit-l-utilisation-d-artifice-pendant-10-jours-20231227), a pour but de préserver la santé publique. Tous les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon se retrouvent ainsi impactés. Ils sont, comme le souligne la préfecture, « _les victimes de la surcharge des réseaux d’eaux usées et d’eaux de pluie_ » qui infectent les zones de production. Les conditions météorologiques, toujours capricieuses, sont pour beaucoup dans ces débordements qui ont « **_dévasté plusieurs hectares de parcs ostréicoles sur le banc d’Arguin, deux mois après les tempêtes_** ».

### Un réel impact économique pour les producteurs et une réputation à préserver

Des dommages financiers importants et un prestige à risque

Pendant les fêtes de fin d’année, plus de 70% du chiffre d’affaires annuel des ostréiculteurs est réalisé. En effet, on estime la production d’huîtres dans la zone visée à environ 8 000 tonnes par an, soit 10% de la production d’huîtres française. **On compte, parmi celles-ci, 3.500 tonnes d’huîtres du bassin d’Arcachon.** Pour le [Nouvel An](https://www.economiematin.fr/quels-accords-mets-et-vins-avec-du-champagne), les consommateurs devront opter pour les [huîtres](https://www.economiematin.fr/quels-accords-mets-et-vins-avec-du-champagne) de la Charente-Maritime ou d’autres zones de production non affectées par l’interdiction en Gironde.

Le CRCAA redoute un choc économique sans précédent. **Au-delà des pertes sèches pour les producteurs, c’est l’image de tout le secteur ostréicole qui pourrait être écornée.** Cette interdiction conduit donc à des répercussions économiques substantielles, touchant non seulement les producteurs mais toute la filière, incluant également les détaillants et les restaurateurs.

Article initialement publié sur EconomieMatin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *